Ivanka Trump comme First Lady à la place de Melania ?

Ivanka Trump jouera-t-elle le rôle de First Lady dans l'équipe de son père ? [TIMOTHY A. CLARY / AFP]

Donald Trump s'apprêterait-il à révolutionner le rôle de First Lady ? Selon CNN, l'équipe de transition du président américain élu aurait prévu d'installer sa fille Ivanka dans le bureau attenant au bureau ovale dans l'aile gauche de la Maison Blanche, soit celui habituellement dévolu à la Première dame américaine. 

Selon la porte-parole de Donald Trump, Hope Hicks, aucune décision n'aurait toutefois été prise pour l'instant. Mais il apparaît de plus en plus certain que Ivanka Trump se verra confier d'importantes responsabilités : elle devrait ainsi conseiller son père sur le climat ou encore la famille, et accueillir les invités à la Maison Blanche. 

A lire aussi : Donald Trump président des Etats-Unis : quelles conséquences ?

Ces dernières semaines avaient déja donné un aperçu de l'importance que souhaite donner Donald Trump à sa fille. Ainsi en novembre, elle avait assisté à l'intégralité d'une réunion entre Donald Trump et le Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui constituait la première rencontre entre le milliardaire et un dirigeant étranger depuis son élection.

Le mari d'Ivanka également impliqué ? 

De plus, Melania Trump ne semble pas particulièrement enthousiaste à l'idée de jouer un rôle actif à la Maison Blanche. Un porte-parole de Donald Trump avait ainsi indiqué en novembre que cette dernière pourrait décider de rester vivre à New York, notamment pour ne pas perturber son fils Barron, âgé de dix ans et scolarisé dans une école privée de l'Upper West Side. 

A lire aussi : L’administration Trump pèse 21 milliards de dollars

Le mari d'Ivanka, Jared Kushner, qui avait conseillé son beau-père durant sa campagne, pourrait également être amené à jouer un rôle dans la future équipe Trump. La loi fédérale sur le népotisme stipule toutefois qu'aucun fonctionnaire, y compris le président, ne peut embaucher ou promouvoir un parent. Mais cette loi pourrait être contournée facilement par Donald Trump, puisqu'elle ne s'appliquerait plus si Ivanka et son mari renonçaient à leur salaire. Une broutille comparé à la fortune qu'ils partagent avec le prochain président des Etats-Unis.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles