Des vidéos de Lady Di évoquant sa vie sexuelle révélées ?

Lady Diana et le Prince Charles en 1992, à l'époque où les vidéos ont été enregistrées. Lady Diana et le Prince Charles en 1992, à l'époque où les vidéos ont été enregistrées.[EPA / AFP]

La chaine britannique Channel 4 s'apprête à diffuser des extraits de vidéos enregistrées par la princesse Diana dans les années 1990, connues pour contenir des révélations, mais jamais montrées au Royaume-Uni.

Les enregistrements ont été réalisés par l'acteur américain Peter Settelen, employé par Kensington Palace comme coach de prise de parole en public pour Lady Di entre 1992 et 1993. Sur les 21 heures de rush détenues par le comédien, la plupart montrent la princesse faire des vocalises. Mais dans certains passages, elle évoque ouvertement sa vie privée, et notamment sa relation avec le prince Charles

De la «dynamite», selon une productrice de Channel 4, qui a placé ces vidéos au cœur d'un documentaire prévu pour début août. De fait, un premier projet basé sur ces enregistrements avait été abandonné par la BBC il y a dix ans, en 2007, vu la controverse déclenchée.

Quatre ans plus tôt, en 2004, des extraits avaient été montrés à la télévision américaine, dans un documentaire de la chaine NBC. On y voyait Lady Di parler de sa sexualité avec le prince Charles en ces termes : «C'était bizarre. Très bizarre. [...] Du genre une fois toutes les trois semaines.»

Mais Channel 4 n'a pas indiqué si ces extraits précisément seraient intégrés à son documentaire. La chaine a en revanche annoncé qu'il comporterait des passages qui n'aparaissaient pas dans celui de la NBC, qui seraient donc montrés pour la première fois à la télévision, tous pays confondus. 

«Tout ce que nous diffusons est prudemment contextualisé», a tenté de rassurer la chaine, vantant «une archive historique importante». Mais le Palais Royal voit le documentaire d'un mauvais œil : quels que soient les arguments employés par les auteurs «cela va évidemment bouleverser les enfants de la Princesse de Galle et le Prince Charles», selon une source citée par The Independant

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles