Chine : des images juxtaposant des animaux et des visages d'Africains retirées d'une exposition

Ce n'est pas la première fois que la Chine est accusée de racisme[Capture d'écran YouTube]

Jugée raciste, une exposition chinoise a été l'objet d'une vive polémique. Elle est accusée d'avoir affiché des images associant des animaux sauvages et des Africains.

Depuis, le musée, qui se situe dans la ville de Wuhan, dans la province de Hubei, a retiré les clichés, précise le New York Times, qui rapporte l'information.

L'exposition, du nom de «This is Africa» (voici l'Afrique, ndlr) proposait une série de cent-cinquante photographies, prises par l'artiste chinois Yu Huiping.

Divisées en deux parties, les images comparaient les expressions faciales de divers animaux sauvages (singes, léopards, girafes...) aux visages de différents êtres humains.

Des précédents en Chine

La polémique est née de la publication d'un internaute sur Instagram, de nationalité nigériane, précisent nos confrères. «Dans un musée à Wuhan, la Chine met en parallèle des photos d'une ethnie particulière à côté d'animaux sauvages, pourquoi?» s'interrogeait-t-il. Depuis, il semblerait que son message ait été supprimé.

Comme le rappelle le quotidien 20 minutes, ce n'est pas la première fois que la Chine doit faire face à des accusations de racisme ; en 2016, une compagnie de lessive avait dû présenter ses excuses suite à la diffusion d'une publicité dans laquelle on voyait un Africain ressortir de la machine à laver sous les traits d'un Asiatique.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles