Trump assure ne pas vouloir la tête du procureur spécial Mueller

Le procureur spécial Robert Mueller, le 21 juin 2017 à Washington [SAUL LOEB / AFP/Archives] Le procureur spécial Robert Mueller. [SAUL LOEB / AFP/Archives]

Donald Trump a assuré dimanche soir ne pas avoir l'intention de limoger le procureur spécial chargé de l'enquête sur une éventuelle collusion entre ses proches et la Russie, hypothèse qui fait l'objet de spéculations récurrentes à Washington.

Depuis plusieurs semaines, l'entourage du président américain et certains élus républicains mettent en doute la crédibilité et l'impartialité de l'enquête de Robert Mueller, réclamant par ailleurs la fin d'une enquête qui, selon eux, n'aboutira de toutes façons à rien.

M. Mueller a récemment inculpé plusieurs proches de M. Trump, parmi lesquels le général Michael Flynn, qui fut son conseiller à la sécurité nationale. Ce dernier a plaidé coupable d'avoir menti au FBI et a accepté de coopérer avec la justice.

Interrogé, à son retour à la Maison Blanche après un weekend à Camp David, pour savoir s'il avait l'intention de limoger M. Mueller, M. Trump, qui a abruptement limogé le patron du FBI James Comey en mai, a simplement répondu «non».

Mais il a aussi mis tout son poids derrière des informations de son équipe selon lesquelles ce dernier aurait reçu illégalement des dizaines de milliers d'emails. «C'est triste de voir ça. Mes équipes étaient très remontées», a-t-il affirmé, martelant qu'il n'existait «aucune collusion».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles