L'Islande interdit de payer davantage les hommes que les femmes

L'Islande est déjà l'un des pays les plus égalitaires entre au monde. L'Islande est déjà l'un des pays les plus égalitaires entre au monde.[Halldor KOLBEINS / AFP]

Depuis ce lundi 1er janvier 2018, l'égalité salariale est obligatoire dans toutes les entreprises et toutes les administrations d'Islande. 

Chaque structure de plus de vingt-cinq employés doit désormais fournir à l'État un rapport montrant qu'hommes et femmes touchent des rémunérations égales, les contrevenants s'exposant à une amende. Une mesure qui constitue une première mondiale.

L'objectif de cette loi, votée en mars dernier et entrée en vigueur avec la nouvelle année, est de traduire en actes des dispositions législatives qui restaient jusqu'à présent des déclarations d'intention. «Nous devons nous assurer qu'hommes et femmes bénéficient des mêmes opportunités au travail. C'est notre responsabilité de prendre chaque mesure nécessaire pour y parvenir», avait ainsi expliqué le ministre de l'Égalité et des Affaires sociales, Thorsteinn Viglundsson, reconnaissant que «l'écart de salaire est, malheureusement, une réalité sur le marché du travail islandais». 

En effet, si l'égalité salariale est entrée dans la loi du pays depuis longtemps, l'écart de rémunération entre hommes et femmes perdure, en l'absence de mesure contraignante. Avec ce nouveau dispositif, l'Islande espère y remédier complètement d'ici 2020. Un objectif réaliste, selon les dirigeants de l'île-État de 323 000 habitants, dont la forte économie repose essentiellement sur la pêche et le tourisme. 

Portée par la majorité de centre-droit, la loi a également reçu le soutien de l'opposition, et a obtenu une majorité au parlement, composé de près de 50% de femmes. Elle permet au pays de progresser encore sur un terrain où il est déjà leader. Depuis neuf ans, l'Islande est en effet classée pays le plus égalitaire entre les hommes et les femmes par le Forum économique mondial. C'est notamment l'un des seuls États à offrir des congés parentaux similaires aux jeunes pères et aux jeunes mères.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles