Une ville californienne expérimente le revenu universel

La ville californienne de Stockton a été déclarée en faillite en 2012. La ville californienne de Stockton a été déclarée en faillite en 2012.[JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La ville californienne de Stockton va distribuer 500 dollars par mois à quelques dizaines de familles pendant un an, dans le cadre d'une expérimentation. 

L'objectif est d'étudier la manière dont la perception d'un revenu de base garanti affecte la situation socio-économique des foyers, mais aussi l'estime de soi et la santé des individus. L'expérience s'attachera à observer comment les bénéficiaires emploient ce supplément de ressources, et de quelle manière celui-ci modifie leur mode de vie. 

«Je pense que Stockton constitue un archétype pour une grande partie des problématiques auxquelles nous sommes confrontés en tant que nation», a expliqué son maire, Michael Tubbs. De fait, un quart des 300 000 habitants de la ville vit sous le seuil de pauvreté. 

Stockton a en effet été déclarée en faillite en 2012, après avoir accumulé des dettes. De nombreux investissements avaient notamment été engagés pour construire des infrastructures censées dynamiser le tourisme, sans résultat. Avec cette expérimentation, le maire souhaite montrer que le plus efficace est encore d'investir dans les habitants eux-mêmes. 

Le programme «Economic Security Project» va contribuer au financement de l'expérience à hauteur d'un million de dollars. Ce réseau, co-dirigé par le cofondateur de Facebook Chris Hughes, s'est donné pour but de mettre fin à la pauvreté aux États-Unis et de réduire les écarts de richesses. 

L'expérimentation de Stockton n'est pas la première menée outre-Atlantique sur le revenu universel. À Oakland, également en Californie, l'incubateur de startup Y Combinator verse ainsi 1500 dollars mensuels à un groupe d'habitants sélectionnés au hasard, dans le cadre d'un programme similaire. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles