De nouvelles révélations sur les premiers êtres humains

Une image fournie par l'Université de Witwatersrand montre des parties du squelette appartenant à l'Homo Naledi, exposées le 7 septembre 2015 à Johannesburg.[BRETT ELOFF / WITS UNIVERSITY / AFP]

La première découverte, en Europe, d'anciennes «Hand-Axes» («haches à main», des outils en pierre préhistorique à deux faces) soutient la théorie de la coexistence de plusieurs espèces humaines et des premières migrations humaines depuis l'Afrique.

L'évolution et l'origine de l'Homo Sapiens moderne et l'histoire des autres Homo Genus (autres espèces humaines) ont été débattues pendant des décennies par les archéologues et les historiens. La théorie la plus répandue est que nos ancêtres sont nés sur le continent africain et ont migré durant des millions d'années à travers l'Europe et d'autres parties du monde.

Il y a eu plusieurs espèces humaines différentes identifiées à travers différents continents, seulement une seule survit aujourd'hui, l’Homo Sapiens, rappelle le site Insightnewsmag.

Essayer de prouver exactement comment nous avons évolué nécessite des preuves, et si nous avons découvert de nombreux sites contenant les restes d'espèces et d'outils différents pour prospérer et survivre, il est plus difficile de déterminer la migration des espèces et des outils qui peuvent avoir conduit à notre propre évolution.

Un article publié dans Nature Anthropology présente les premières preuves d'une accumulation de grands outils tranchants acheuléens (l'Acheuléen désignant une civilisation de la préhistoire) en Europe, plus précisément à Porto Maior Galicia, en Espagne.

L'hypothèse d'une origine africaine renforcée

L'auteur principal, E. Méndez-Quintas (un archéologue préhistorique) à l'Université de Burgos, en Espagne, a déclaré : «L'identification d'un site avec de grandes accumulations de LCTs (large cutting tools/ grands outils tranchants) favorise l'hypothèse d'une origine africaine pour l'Acheuléen de l'Europe du Sud-Ouest. Ces schémas technologiques complexes pourraient être compatibles avec la coexistence potentielle de différentes espèces humaines dans le sud-ouest de l'Europe au cours du Pléistocène moyen».

Les haches à main, ces fameuses haches de type acheuléen, sont d'abord apparues sur le continent africain et auraient été inventées par le premier humain, Homo Habilis, il y a environ 1,76 millions d'années.

Trouver une grande quantité de cet outil dans une colonie européenne est une preuve importante suggérant que l'Homo Habilis a migré hors d'Afrique vers l'Europe. «L'explication la plus largement soutenue affirme que l'origine de l'Acheuléen européen est liée à un scénario 'hors de l’Afrique'. Il pourrait s'agir d'une route migratoire à travers le détroit de Gibraltar», explique Méndez-Quintas.

«Les découvertes archéologiques uniques de Porto Maior fournissent une nouvelle source de preuves pour soutenir la relation entre les industries ibériques et africaines acheuléennes... Cette situation pourrait potentiellement suggérer la coexistence de différentes espèces humaines dans le sud-ouest de l'Europe», conclut-il.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles