Le policier qui a tiré sur Alton Sterling a été licencié après la sortie d'une vidéo accablante

«Mets tes mains sur le capot ou je vais te shooter la tête, tu comprends ?», hurle l'officier en maintenant à terre le vendeur à la sauvette[Capture d'écran - nzherald]

«Bouge pas, je vais te dégommer s****e !» C'est ce qu'a hurlé le policier à Alton Sterling alors qu'il tentait de le maîtriser violemment, dans une séquence très difficilement supportable. 

Ces nouvelles images ont été publiées vendredi par les autorités de Baton Rouge (Louisiane), la ville où le vendeur à la sauvette afro-américain avait trouvé la mort, lors d'une intervention policière datée du 5 juillet 2016.

Ce nouvel élément a manifestement fait bouger les choses du côté de la police puisque Blane Salamoni, l'officier ayant tiré sur Alton Sterling, vient d'être licencié. C'est ce qu'a annoncé le chef de la police de Baton Rouge, Murphy Paul, vendredi, lors d'un point presse. 

«Une grosse déviation»

En effet, sans montrer la scène précise du décès, la vidéo confirme les circonstances particulièrement violentes de l'interpellation du suspect. Le chef de la police a estimé que la façon d'agir de l’agent représentait «une grosse déviation par rapport aux recommandations officielles». 

«Qu’est-ce que j’ai fait ?», interroge l'afro-américain quand le policier l'attrape violemment. «Mets tes mains sur le capot ou je vais te shooter la tête, tu comprends ?», hurle l'officier en guise de réponse. «Vous me faites mal au bras», se plaint le vendeur de CD à la sauvette. 

«Une peur déraisonnable»

L’autre policier sort alors son taser pour l'utiliser à nouveau contre l'homme. «Tase-le encore», crie Salamoni avant de plaquer Alton Sterling au sol. S'en suit une bagarre à terre au cours de laquelle le policier ne parvient pas à maîtriser complètement le suspect. 

«Il essaie d’attraper son arme», crie-t-il, manifestement effrayé, avant de tirer à trois reprises sur le vendeur. «Une peur déraisonnable peut être dangereuse», a expliqué Murphy Paul, pointant le manque de sang froid de l'agent.

La séquence s'achève par le son d'un énième coup de feu quand le policier tire sur l'homme en rouge, déjà à terre, avant d'envoyer une dernière insulte vulgaire au corps agonisant. 

Malgré cela, le procureur de l'Etat de Louisiane a prononcé, mardi 27 mars, un non-lieu pour les deux agents de police impliqués dans le décès d'Alton Sterling.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles