Tariq Ramadan aurait acheté le silence d'une femme qui l'accusait de l'«avoir mordu jusqu'au sang»

Pour rappel, le prédicateur est mis en examen depuis le mois de février suite à deux plaintes pour viols émanant de deux femmes.[AFP]

Au coeur d'un scandale sexuel, Tariq Ramadan voit son nom associé à une nouvelle affaire de moeurs. Le prédicateur islamiste aurait acheté le silence d'une femme, l'accusant d'avoir été un amant violent, contre 27.000 euros versés en février 2015. C'est ce qu'affirme l'hebdomadaire belge Le Vif et Mediapart.

La quadragénaire qui prétend avoir être la maîtresse de Tariq Ramadan pendant cinq ans, multipliait à l'époque les accusations et publications en ligne contre son ancien amant. Dans une vidéo publiée sur Internet en 2014, elle portait de lourdes attaques contre Ramadan, expliquant notamment comment l'homme, qu'elle décrit comme un «manipulateur destructeur», lui avait «mordu le bras jusqu'au sang». Plusieurs femmes ont été «piégées», estime-t-elle dans la vidéo mise en ligne. 

Contacté par Tariq Ramadan manifestement mécontent de ce grand déballage, la victime aurait finalement trouvé un accord transactionnel avec son ancien bourreau après l'intervention de la justice belge. «Cet accord prévoit que cette femme retire ses publications sur le Web et cesse d'en publier de nouvelles, moyennant une somme d'argent donnée par Tariq Ramadan», rapporte Luc Hennart, président du tribunal, cité par le pure player Mediapart.

Pour rappel, le prédicateur est mis en examen depuis le mois de février suite à deux plaintes pour viols émanant de deux femmes. Il y a quelques semaines, une troisième femme a déposé plainte contre lui, également pour viols. Tariq Ramadan est incarcéré depuis le 2 février à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne).

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles