Première greffe de pénis et de scrotum au monde réalisée aux États-Unis

Des médecins de l’Université Johns Hopkins (Baltimore, Maryland) ont annoncé ce lundi avoir pratiqué le mois dernier la première greffe de pénis et de scrotum au monde sur un militaire américain blessé en Afghanistan.

L’opération, qui s’est déroulée le 26 mars dernier, a duré 14 heures et a mobilisé neuf chirurgiens esthétiques et deux chirurgiens urologues, selon les informations dévoilées par l'université Johns Hopkins dans un communiqué.

Des greffes du pénis avaient déjà été réalisées, mais cette transplantation d'un pénis et d'un scrotum représente une réelle avancée médicale.

«Nous avons bon espoir que cette greffe aide à rétablir des fonctions sexuelles et urinaires presque normales chez ce jeune homme», a déclaré W.P. Andrew Lee, professeur et directeur du département de chirurgie plastique et reconstructrice à l'école de médecine de l'université, cité par l’AFP.

Les organes greffés (le pénis, le scrotum sans les testicules et une partie de la paroi abdominale) venaient d’un donneur décédé.

Le bénéficiaire de la greffe a requis l’anonymat, mais s’est brièvement exprimé par voie de communiqué, annonçant qu’il était prévu qu’il quitte l’hôpital la semaine prochaine. «C'est vraiment une blessure stupéfiante, pas facile à accepter. Quand je me suis réveillé (après l'opération), je me suis enfin senti plus normal», a-t-il ajouté.

La première greffe réussie de pénis a été annoncée en 2015 en Afrique du Sud.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles