Une nouvelle forme d'ADN découverte chez l'humain

La nouvelle structure, en forme de nœud croisé, a été décelée pour la première fois dans des cellules vivantes [Chris Hammang]

Des scientifiques ont découvert une nouvelle structure d'ADN encore jamais identifiée auparavant dans des cellules humaines vivantes

Les chercheurs australiens, de l'Institut médical Garvan, ont révélé hier leur découverte dans la revue Nature Chemistry. «Lorsqu’on pense à l’ADN, la plupart d’entre nous visualisent la double hélice», a expliqué le Professeur Daniel Christ, spécialiste en biologie moléculaire et co-auteur de l’étude.

En effet, la nouvelle structure, en forme de nœud croisé (aux brins verts dans l'image ci-dessous), diffère nettement de la forme largement répandu dans les représentations de l'ADN, l'hélice croisée (aux brins bleus) découverte en 1953. 

Si ce nouveau composant, nommé «i-motif», avait déjà été décelé dans des conditions artificielles en laboratoire dans les années 1990, il n'avait encore jamais été observé in-vitro, dans des cellules vivantes. 

Pour localiser ces «i-motifs» à l'intérieur des cellules humaines, l'équipe de scientifique a conçu de minuscules sondes à partir d'anticorps, capables de reconnaître les nœuds du code génétique. Ils ont y ont ensuite ajouté des colorants fluorescents pour permettre de localiser précisément les i-motifs, situés dans les cellules.

«Cette nouvelle découverte nous rappelle que des structures d’ADN totalement différentes existent et pourraient bien être très importantes pour nos cellules», a ajouté le professeur Christ.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles