Facebook teste son nouveau service de rencontres

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, avait promis lors de l'annonce de la création du site de rencontres qu'il voulait «aider les gens à bâtir des relations durables». [GERARD JULIEN / AFP]

Exit Tinder et Adopte un Mec ? Avec son nouveau site de rencontre, le géant Facebook entend en tout cas compter dans les applications de «dating» en ligne. Et, il vient de dévoiler les premières modalités de son site. 

«Nous testons Facebook Dating en interne (comme nous le faisons régulièrement pour les nouvelles fonctionnalités)», a ainsi indiqué Jane Manchun Wong, une chercheuse associée au premier réseau social dans le monde, sur son compte twitter

Sur cette série de captures d'écran, différentes observations: d'abord, une définition plus large du genre et de l'orientation sexuelle.

Facebook laisse ainsi le choix entre :«femme, homme, transexuel femme, transexuel homme ou non-binaire». 

«Pas des plans d'un soir»

Le réseau social fonctionne également sur un principe de géolocalisation - à l'instar des autres sites de rencontre-.

Mais, il assure que nos amis Facebook ne peuvent pas avoir accès à notre profil de dating en ligne. Ce dernier est privé.

En outre, le site devrait limiter le nombre d'intéractions, et permettre de bloquer un utilisateur sur Dating, sans le bloquer nécessairement sur Facebook. 

C'est le 1er mai dernier que Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, a annoncé la création de ce site, confiant alors ne pas «vouloir faciliter les rencontres ponctuelles, mais aider les gens à bâtir des relations durables». En résumé, pas des «plans d'un soir». 

Sur les quelque deux milliards d'utilisateurs du réseau social, environ 200 millions se présentent comme célibataires. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles