Les meilleurs détournements des logos de la Force spatiale voulue par Trump

«They decided on this one» («Ils ont choisi celui-ci»), a notamment ironisé un internaute sur Twitter. «They decided on this one» («Ils ont choisi celui-ci»), a notamment ironisé un internaute sur Twitter. [© capture Twitter @Tann_Matt]

Les soutiens de Donald Trump sont invités à choisir un logo pour la future «Space Force» américaine, une sixième branche de la Défense souhaitée par le président des Etats-Unis. Ses détracteurs en ont profité pour réaliser quelques détournements bien trempés.

Six logos, sur lesquels figurent les termes «space force», ont été proposés aux votants : cinq d'entre eux représentent une fusée dans une orbite et un champ d'étoiles, et un dernier, plus original, comporte la mention «Mars awaits» («Mars attend»).

A la suite de la présentation de ces logos, publiés par la journaliste de NBC News Kasie Hunt, une pluie de détournements s'est abattue sur Twitter, aussi bien aux Etats-Unis qu'à l'étranger. La première goutte est venue de la journaliste de CNBC Christina Wilkie, pointant du doigt la ressemblance troublante entre un des logos proposés et celui de la Nasa.

«Si le design du logo de la Force spatiale par l'équipe de campagne de Trump semble familier, c'est parce que c'est le cas.»

Dans la foulée, nombre d'anonymes s'en sont donné à cœur joie, détournant les images officielles et par la même occasion Donald Trump lui-même.

Moins inspirés par les logiciels de retouche photo, d'autres encore ont seulement pris leur clavier pour se moquer allègrement de leur président et ironiser sur sa proposition.

«Vers l'indignité et l'au-delà !» (haute référence culturelle au film d'animation Toy Story)

«C'est officiel que, lors de la première mission de la Force spatiale, Mike Pence ne sera pas autorisé à visiter Vélus non accompagné.»

«Je ne suis pour une Force spatiale que si les deux premières personnes à y aller sont Trump et Pence, et si c'est un aller simple.»

Bien qu'annoncée officiellement d'ici à 2020 – date de fin du mandat de Trump –, la création de cette Force de l'espace doit encore être validée par vote du Congrès. Or, le «oui» n'est pas garanti, tant de nombreux élus et responsables du Pentagone se disent préoccupés par le coût matériel mais aussi administratif d'une telle armée. Lot de consolation, cette «space force» devrait bientôt avoir au moins son logo.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles