«Les Kenyans sont comme les singes!» : enregistré à son insu, un patron chinois se voit expulser

Le ressortissant chinois a été expulsé du Kenya le 6 septembre dernier. Image d'illustration. [Flickr CC / Lali Masriera - devendra banhart:dragonflies]

Une charge raciste devenue virale. Médusé par les élucubrations de son patron chinois, un salarié kényan l'a enregistré à son insu. 

Au début de l'enregistrement, l'on comprend que le salarié se fait réprimander par son patron.  «Pourquoi êtes-vous en train de me punir?», lui demande-t-il ainsi. 

«Parce que vous êtes kényan. Tous les kényans sont comme des singes. Même Uhura Kenyatta (le président du pays ndlr)», abonde le gérant de ce magasin de mobylettes. 

«Mauvais, pauvres, bêtes...»

«Je n'aime pas leur parler. Ils sentent mauvais. Ils sont pauvres, bêtes... et noirs», surenchérit alors le gérant. 

Devant ce déversement de haine, l'employé lui demande alors la raison de sa présence au Kenya. «Pour l'argent», rétorque-t-il instantanément. «L'argent est important», martèle-t-il alors. 

Relayée sur les réseaux sociaux à partir du 5 septembre dernier, l'homme a été rapidement identifié. 

Le lendemain, dans un tweet, le ministère de l'Immigration du Kenya annonce l'expulsion du ressortissant chinois, en révélant son identité et en diffusant sa photo à l'aéroport.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles