Une nouvelle espèce de poisson au corps gélatineux découverte dans les profondeurs

«Leur corps est très fragile et fond s’il est ramené à la surface», détaille un scientifique [ Handout / UNIVERSITY OF NEWCASTLE / AFP ].

Transparents, sans écailles ni arêtes, le corps presque entièrement gélatineux, la description de cette nouvelle espèce de poisson, baptisée «poissons-limaces», n’est pas très ragoûtante.

Les caméras des scientifiques à l’origine de la découverte ont repéré les animaux à 7.500 mètres de profondeur, dans la fosse d’Atacama, au large du Chili. Leur nombre important a surpris les chercheurs, qui ne s’attendaient pas à trouver autant de vie dans ces conditions si particulières.

Longues de vingt à vingt-cinq centimètres, les créatures sont translucides et sans squelette. Des caractéristiques permettant de résister au froid de l’eau (à peine 2°C) et à l’énorme pression de ces profondeurs («l’équivalent de 800 kilos sur votre petit doigt», illustre Alan Jamieson, chercheur en écologie marine à l’université de Newcastle).

Ils mourraient s'ils quittaient les abysses

«Les éléments les plus durs de leur constitution sont les os de leur oreille interne et leurs dents», précise un autre scientifique. «Leur corps est très fragile et fond s’il est ramené à la surface». Formé presque exclusivement de matière gélatineuse, ce «poisson-limace» - comme il est provisoirement appelé – mourrait s’il la pression extrême ne le maintenait pas en un seul morceau. Trois cents variétés de ces poissons ont déjà été recensées.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles