Les selfies tuent plus que les requins

Statistiquement, on dénombre 43 décès par an imputés à la prise imprudente d'autoportraits. [AFP]

Une récente étude, réalisée par la revue indienne Journal of Family Medecine and Primary Care, révèle avoir recensé 259 morts liées au selfie entre octobre 2011 et novembre 2017.

Statistiquement, on dénombre donc 43 décès par an imputés à la prise imprudente d'autoportraits. C'est nettement plus que le nombre annuel moyen de morts liées aux attaques de requin, établit à 6.

Pour parvenir à leurs conclusions, les chercheurs ont été contraints d'éplucher les coupures de presse du monde d'entier faute de statistiques officielles sur le sujet. En recoupant les données récoltées au cours de leur enquête, ils sont parvenus à dresser le portrait type de la victime. 

L'Inde, pays le plus touché

Celle-ci est âgée de moins de 30 ans et est originaire d'Inde, pays qui enregistre à lui seul la moitié de l'ensemble des personnes décédées à travers le monde. Face à ce fléau, diverses mesures ont d'ailleurs été prises par les autorités locales comme à Bombay, où des zones de non-selfies ont été décrétées par la municipalité en place. 

Mais si le selfie tue, il peut aussi sauver des vies. Comme aux Etats-Unis, où une Américaine de 63 ans a récemment constaté que son visage s'affaissait en se prenant en photo. Victime d'un AVC, la sexagénaire a pu être prise en charge à temps et hospitalisé.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles