La vente de gilets jaunes restreinte en Egypte par crainte d'une révolte

Les gouvernement égyptien craint de voir des gilets jaunes sur la place Tahrir. [THIERRY ZOCCOLAN / AFP]

Les autorités égyptiennes craignent que le mouvement des «gilets jaunes» ne fasse des émules dans leur pays. Les revendeurs d'équipements de sécurité routière et industrielle ont ainsi reçu pour instruction de ne pas vendre de gilets jaunes aux acheteurs occasionnels. 

Selon l'agence Associated Press, il leur a également été demandé de limiter la diffusion aux grossistes et aux sociétés certifiées, et de ne le faire que sur autorisation explicite de la police. 

Ces mesures ont été annoncées lors d'une réunion entre importateurs, grossistes et hauts responsables de la police, organisée au Caire. Les contrevenants s'exposeront a des sanctions, a-t-il été précisé, sans que la nature de celles-ci ne soit explicitée.

Des gilets jaunes sur la place Tahrir ?  

Les autorités égyptiennes craignent que les gilets jaunes ne servent de signe de ralliement aux opposants au pouvoir, alors que l'on fêtera le 25 janvier prochain le septième anniversaire de la révolution égyptienne, qui avait commencé à cette date sur la place Tahrir.

Comme le mouvement des gilets jaunes, la révolution égyptienne était née sur les réseaux sociaux, notamment Facebook.

Vous aimerez aussi

Mouvement social Gilets jaunes, en direct : interdiction de manifester samedi à Strasbourg
Un message  «anti-flic» sur une camionnette dans le Tarn-et-Garonne
Mouvement social Un message «anti-flic» sur une camionnette dans le Tarn-et-Garonne
Mgr Matthieu Rougé, Évêque de Nanterre, à propos du slogan "Suicidez-vous"
Mouvement social Mgr Matthieu Rougé, évêque de Nanterre, s'exprime à propos du slogan «Suicidez-vous»

Ailleurs sur le web

Derniers articles