Etats-Unis : il droguait un écureuil en cage pour le rendre plus agressif

L'écureuil sous meth a depuis été relâché dans la nature par la police. L'écureuil sous meth a depuis été relâché dans la nature par la police. [Capture d'écran YouTube / AL.com]

Lors de la perquisition d'un appartement dans l'Alabama, dans le sud des Etats-Unis, ce lundi 17 juin, des policiers ont découvert un écureuil dans une cage, drogué par son propriétaire à la méthamphétamine pour le rendre plus agressif.

Les forces de l'ordre avaient planifié cette descente après avoir été informés de la présence de l'animal, qu'on leur avait présenté comme un «écureuil d'attaque».

Le locataire de l'appartement, Mickey Paulk, 35 ans, n'était pas là au moment de la perquisition, et est toujours introuvable. Il a publié une vidéo sur Facebook ce mardi 18 juin, affirmant que son animal n'était pas un écureuil d'attaque, et n'était pas sous meth.

En dehors de l'écureuil et de la méthamphétamine, les enquêteurs ont trouvé d'autres drogues et des munitions d'armes. Mickey Paulk est ainsi menacé de poursuites pour posssesion de drogues et possession interdite d'armes. Un autre homme qui était dans l'appartement au moment de la descente a, lui, été arrêté, avant d'être relâche sous caution.

L'écureuil relâché dans la nature

Quant à l'écureuil, les lois de l'Alabama interdisant la détention d'animaux sauvages, il a été relâché dans la nature, sur les conseils des agents de protection de l'environnement.

«Il a couru dans les bois et n'a pas attaqué les policiers qui l'ont relâché», a rassuré le bureau du shérif du comté de Limestone sur sa page Facebook.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles