Brésil : une usine de fabrication de fausses Ferrari et Lamborghini découverte

Des Lamborghini [photo] et des Ferrari de contrefaçon étaient assemblées puis vendues à des prix très inférieurs à ceux du marché. Des Lamborghini [photo] et des Ferrari de contrefaçon étaient assemblées puis vendues à des prix très inférieurs à ceux du marché. [JANEK SKARZYNSKI / AFP]

Une découverte pas banale. La police brésilienne a démantelé ce lundi 15 juillet, dans le sud du pays, une usine clandestine de voitures de luxe contrefaites des marques italiennes Ferrari et Lamborghini.

«Les voitures, des contrefaçons des marques Ferrari et Lamborghini, étaient assemblées sur commande et leur vente diffusée sur les réseaux sociaux», a déclaré la police civile d'Itajai, dans l'Etat de Santa Catarina.

Après avoir été fabriqués, les véhicules étaient vendus à des prix largement inférieurs à ceux du marché. Les tarifs étaient en effet entre huit et douze fois moins chers. Plus précisément, chaque voiture était cédée entre 180.000 et 250.000 réais (entre 43.000 et 59.000 euros), alors que le prix des modèles originaux fluctue entre 1,5 et 3 millions de réais (entre 355.000 et 709.000 euros), a détaillé la police dans un communiqué. Elle n'a cependant pas précisé quels modèles de voitures avaient été contrefaits.

L'enquête a été ouverte par la police de Santa Catarina il y a deux mois selon la presse brésilienne, suite à des plaintes de représentants de Ferrari et Lamborghini. Les propriétaires de l'usine clandestine, un père et son fils, seront poursuivis pour crimes contre la «propriété industrielle». Ils sont soupçonnés d'être les «principaux contrefacteurs des deux marques au Brésil».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles