Vidéo : un jeune inventeur crée un aimant à plastiques pour nettoyer les océans

Un jeune Irlandais vient de remporter le concours Google Science Fair 2019 avec une invention qui, en théorie et à très grande échelle, permettrait de dépolluer les océans en retirant les microplastiques présents dans l'eau.

Inspiré par les travaux du physicien Arden Warner, Fionn Ferreira, tout juste 18 ans et élevé en bord de mer, détaille sa méthode dans une vidéo publiée sur sa chaîne Youtube. Le jeune inventeur a d'abord eu l'idée de verser de l'huile dans un verre d'eau remplie de microparticules en suspension, afin de les agglomérer. Puis il y ajoute une poudre de magnétite qui va adhérer au mélange huile-plastique. Ce «ferro-fluide», ou liquide magnétique, est ensuite retiré en plongeant un aimant dans le verre à plusieurs reprises. L'eau de départ retrouve alors peu ou prou sa transparence d'origine, le taux d'extraction des microplastiques pouvant atteindre jusqu'à 87%.

Cinq grammes de plastique par semaine

Une invention plus que jamais digne d'intérêt alors que la pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour la biodiversité sous-marine (poissons, moules, algues...), mais aussi pour l'homme dès lors que ces déchets microscopiques se retrouvent dans la chaîne alimentaire, et donc nos assiettes. Résultat, selon un rapport de WWF rendu public en juin, un individu ingère en moyenne cinq grammes de plastique par semaine, dont une majorité provenant de sa consommation en eau du robinet et produits de la mer. Une information pénible à digérer. Et l'avenir s'annonce encore moins comestible : selon les prédictions de chercheurs, il y aura davantage de plastique que de poissons dans les océans d'ici à 2050.

Une fois développée, la trouvaille de Fionn Ferreira, lauréat d'une bourse de recherche de 50.000 dollars, pourrait par exemple être utilisée dans des stations d'épuration pour faciliter le nettoyage des eaux, mais également, si volonté politique et économique il y a, permettre de préserver les océans à très grande échelle. Le jeune Irlandais reste néanmoins lucide : «La manière la plus efficace de réduire la pollution aux microplastiques des océans» serait encore... «d'utiliser moins de plastique» en changeant de manière de consommer, ou du moins «de s'assurer que le plastique utilisé soit recyclé» (actuellement, seul 1% l'est à l'échelle du globe).

À suivre aussi

Écologie 200 marques appellent au boycott du «Black Friday»
Les plages du Brésil touchées par une pollution aux hydrocarbures
Écologie Les plages du Brésil touchées par une pollution aux hydrocarbures
Dordogne : le projet d'éoliennes fait débat
Environnement Dordogne : le projet d'éoliennes fait débat

Ailleurs sur le web

Derniers articles