Une nageuse disqualifiée d'une compétition car son maillot ne la couvrait pas assez

La décision a finalement été annulée. [CC / skeeze / Pixabay]

Une lycéenne américaine qui participait vendredi à une compétition de natation a été victime d'une décision arbitrale discriminante.

Breckynn Willis avait remporté l'une des quatre courses de la compétition. Mais peu après sa victoire, l'un des officiels a disqualifié l'adolescente de 17 ans en raison d'une «infraction liée à l'uniforme».

Une décision raciste ?

L'arbitre a en effet estimé que le maillot ne la couvrait pas suffisament et qu'on pouvait voir «une fesse toucher l'autre». Le maillot était pourtant bien officiel et porté par tous les membres de l'équipe. Mais seule Breckynn Willis a été sanctionnée. 

Furieuse, l'entraîneuse d'une autre équipe a dénoncé publiquement la décision, accusant l'arbitre de s'en être pris à la jeune fille, métisse, en raison de ses origines ethniques et de sa morphologie. «Ces jeunes nageuses ne sont pas sanctionnées parce qu'elles portent leur maillot de manière scandaleuse ou provocante, mais bien à cause de leurs hanches larges, de leur poitrine développée et de leur teint foncé qui les démarquent de leurs coéquipières minces, élancées et majoritairement pâles», a ainsi écrit Lauren Langford sur son blog. 

Alors que la polémique enflait, le district scolaire d'Anchorage (Alaska) a annulé la sanction visant la nageuse, la qualifiant de «lourde et inutile», «fondée uniquement sur la façon dont un uniforme scolaire standard s'adaptait à la forme de son corps».

Le district a par ailleurs indiqué qu'il retirait l'accréditation de l'arbitre, rapporte CNN. 

À suivre aussi

«Un enfant mineur mérite le respect de sa vie privée et doit être tenu à l'écart de la politique», a tweeté Melania Trump suite à la mention de son fils, Barron, au Congrès.
Etats-Unis Melania Trump en colère après une blague sur son fils au Congrès
La bataille de l'argent, au moins aussi importante que celle des idées aux Etats-Unis
Etats-Unis Présidentielle américaine : la bataille du financement des campagnes
Justice Le vigile qui a tué un adolescent noir poursuit la famille de sa victime et réclame 100 millions de dollars

Ailleurs sur le web

Derniers articles