Iran : Des femmes autorisées à voir un match dans un stade

Des femmes avaient pu accéder au stade lors d'une retransmission d'un match de Coupe du monde en 2018 Des femmes avaient pu accéder au stade lors d'une retransmission d'un match de Coupe du monde en 2018[ATTA KENARE / AFP]

Le mur se craquèle petit à petit. Le 10 octobre, des femmes iraniennes pourront assister au match de leur équipe nationale contre le Cambodge au stade Azadi de Téhéran, une rencontre qui compte pour les qualifications à la Coupe du monde 2022. Un véritable événement pour celles qui se voient interdites de stade par la loi depuis 1979 et la révolution islamique.

Cette décision fait notamment suite au suicide de Sahar Khodayari, une supportrice iranienne qui s'était immolée par le feu en septembre. Elle avait tenté d'entrer dans un stade et avait été arrêtée. La mort de cette jeune femme avait ému dans le monde entier, et la FIFA s'était trouvée contrainte de demander au régime iranien d'assouplir les règles. «Nous devons avoir des femmes présentes, nous devons faire pression pour cela avec respect, mais de manière forte et énergique», a ainsi déclaré Gianni Infantino, quelques jours après une visite dans le pays. «Nous ne pouvons plus attendre». 

Ainsi, 3 500 femmes seront présentes dans les tribunes du «stade de la liberté» (Azadi signifie liberté en perse, ndlr), à des emplacements réservés aux femmes et séparés des hommes. Ce n'est cependant pas la première fois qu'une telle mesure est prise. En octobre 2018, un millier de supportrices environ étaient présentes lors de la finale de la Ligue des Champions asiatique alors que le club de Persepolis affrontait les Japonais de Kashima (rencontre perdue 2-0 en aller-retour).

 
 
 
 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

. این دخترارو میبینید کنار من و دقیقا پشت سرمن هستن ؟! ما همه ی ما بدون هیچ لیست و گزینشی وارد شدیم از همشون پرسیدم و یه فیلم گرفتم که اونا هم باشن ، یه چیزو یادتون باشه ما از صبح اونجا بودیم ، خیلیها دیر اومدن بعداز اینکه فهمیدن یه سری و راه دادن داخل اومدن ، حتی برای پسرا هم در تایم محدودیت هست از تایمی راه نمیدن ، نکته بعدی اینه که من همیشه خودم از معترضین گزینشی کردن و اختصاص دادن به یه عده خاص بودم و هستم همین الانم میگم بعله اکثر کسایی که اونجا بودن یا از ورزشکارا بودن یا خانواده ی اهالی فدراسیون یا خانواده ی پرسپولیسی ها ، و بيشترشون از افراد ليست بودن . . .و البته که همه نتونستن وارد بشن خیلی ها هم پشت در موندن ظرفیت محدود بود اما امیدوارم درست بشه یه روزی که همه این هیجان و تجربه کنن

Une publication partagée par ‎ ‎﮼حانیه‌زاهد (@hanieh.zahed) le

Des supportrices lors du match entre Persepolis et Kashima.

Pour autant, il ne faut pas s'attendre à ce que les femmes dans les stades deviennent la norme. Sans pression des instances mondiales lors d'événements organisés par la FIFA, les femmes sont toujours interdites de stade. Le 10 octobre fera figure d'exception, et lors de la reprise du championnat le 17 octobre prochain, elles ne pourront plus mettre le pied au stade Azadi sous peine d'être arrêtées. Pour les responsables religieux du pays, il s'agit de les protéger de «l'atmosphère masculine» et de la «vue d'hommes à moitié dévêtus». 

À suivre aussi

L'attaquant français du Real Madrid, Karim Benzema, buteur face l'Espanyol Barcelone, en Liga, à Santiago-Bernabeu, le 7 décembre 2019 [PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP]
Football Espagne : le Real Madrid, estropié mais vainqueur, passe premier
Les statistiques des joueurs apparaissent en temps réel sur les smartphones.
Technologies Quand la réalité augmentée révolutionne le sport dans les stades
Neymar félicité par ses équipiers du Paris SG après son but contre Nantes en L1 au Parc des Princes le 4 décembre 2019 [FRANCK FIFE / AFP/Archives]
Football Ligue 1 : Paris possible champion d'automne, lutte acharnée pour le podium

Ailleurs sur le web

Derniers articles