Mort à 78 ans du sinologue belge Pierre Ryckmans, dit Simon Leys

Le sinologue et écrivain belge Pierre Ryckmans, plus connu sous son nom de plume Simon Leys, le 1er avril 1998 à son domicile de Canberra [William West / AFP/Archives] Le sinologue et écrivain belge Pierre Ryckmans, plus connu sous son nom de plume Simon Leys, le 1er avril 1998 à son domicile de Canberra [William West / AFP/Archives]

Le sinologue et écrivain belge Pierre Ryckmans, plus connu sous son nom de plume Simon Leys, est décédé en Australie à l'âge de 78 ans, a annoncé lundi son éditeur Black Inc.

Egalement essayiste et traducteur, Pierre Ryckmans est décédé à Canberra, la capitale fédérale australienne, où il vivait et enseignait depuis les années 1970.

"Pierre était un brillant universitaire et spécialiste de la civilisation chinoise" à qui l'on doit "une littérature et des essais de la plus belle facture", a estimé Black Inc. sur son site internet.

Diplômé de l'Université de Louvain (Belgique), cet ancien diplomate écrivait aussi bien en français qu'en anglais --il était traducteur de Simone Weil.

Sa critique précoce de la Révolution culturelle ("Les habits neufs du président Mao", 1971) lui a valu les foudres de ceux qu'il appela les "maoïstes mondains", en particulier les animateurs de la revue "Tel Quel".

Pierre Ryckmans a notamment reçu le prix Renaudot Essai en 2001 pour "Protée et autres essais" publié chez Gallimard. Passionné de mer, il était membre de l'Association des écrivains de Marine.

À suivre aussi

catastrophe Australie : il provoque un incendie en voulant protéger ses plants de cannabis du feu
Australie Attaqué par un crocodile, il survit en lui enfonçant le doigt dans l'oeil
Animaux Australie : Après un test ADN, elle découvre que son chien est un dingo

Ailleurs sur le web

Derniers articles