Jay-Z évoque son infidélité supposée avec Beyoncé sur son album 4:44

Beyoncé et Jay-Z le 16 juin 2016, durant la finale de la NBA à Cleveland. [Jason Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Ça y est, le treizième album studio de Jay-Z est sorti. Pour l'instant uniquement disponible sur sa plateforme de streaming Tidal, «4:44» est déjà scruté par les fans du rappeur - et de sa femme.

Et pour cause : plusieurs titres font directement référence à son infidélité, déjà évoquée dans le dernier album de Beyoncé, «Lemonade». D'autres répondent directement aux paroles de son épouse, et le rappeur y mentionne même la fameuse séquence de l'ascenseur avec Solange, sa belle-soeur.

«Tu as encouragé Solange, tout en sachant durant tout ce temps que tout ce que tu avais à faire c'était admettre que tu avais tort», chante-t-il dans «Kill Jay-Z». «T'as presque fait comme Eric Bénet, laissant la meilleure femme du monde t'échapper», continue-t-il, faisant à la fois référence à Eric Bénet, l'ancien mari infidèle de Halle Berry, et à la chanson «Hold Up» de Beyoncé, où cette dernière utilise la même expression pour se définir («the baddest woman»).

Ménage à trois et querelle familiale 

Jay-Z évoque également, dans cet album, les conséquences de son infidélité supposée sur sa famille. Dans le titre «4:44», on l'entend s'interroger : «Quel est l'intérêt d'un ménage à trois quand tu as une âme soeur ? Tu risquerais ça pour Blue ?», parlant ici de Blue Ivy, sa fille. 

Dans «Family Feud», qu'on peut traduire par «Querelle familiale», Jay-Z fait directement référence à Beyoncé qui, dans «Sorry», le sommait d'appeller «Becky avec les beaux cheveux». Ici, le rappeur demande à «Becky» de le «laisser tranquille», admettant qu'il pourrait «ruiner quelque chose de bien» si on le laissait faire.

L'album de Beyoncé avait déjà alimenté de nombreuses rumeurs concernant le bien-être du couple. Désormais, «4:44» vient confirmer (ou presque) les frasques du mari. Malgré tout, les deux artistes sont toujours ensemble et ont, selon le père de Beyoncé, accueilli des jumeaux aux alentours du 18 juin.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles