Deux tiers des Français mécontents du gouvernement Valls II

Le nouveau ministre de l'Economie Emmanuel Macron (c), lors du premier conseil des ministres du gouvernement Valls II, le 27 août 2014 [Fred Dufour / Pool/AFP] Le nouveau ministre de l'Economie Emmanuel Macron (c), lors du premier conseil des ministres du gouvernement Valls II, le 27 août 2014 [Fred Dufour / Pool/AFP]

Prés des deux tiers des Français (37%) se déclarent mécontents de la composition du gouvernement et la moitié d'entre eux (51%) sont insatisfaits de la reconduction de Manuel Valls à Matignon, selon un sondage Ifop-Fiducial pour Sud-Radio diffusé mercredi.

 

A l'opposé, 37% affirment qu'ils sont satisfaits de la composition du nouveau gouvernement, et 49% par la reconduction du Premier ministre.

Par ailleurs, 31% des répondants "regrettent" le départ du gouvernement d'Arnaud Montebourg, contre 60% qui ne le regrettent pas, et 9% qui "ne le connaissent pas suffisamment". Seuls les sympathisants du Front de gauche sont majoritaires à le regretter (59%). Benoît Hamon est regretté par 20% des personnes interrogées et Aurélie Filipetti par 19%.

Les Français sont partagés sur le passage de Najat Vallaud-Belkacem au ministère de l’Education nationale (41% satisfaits, 43% mécontents), ainsi que sur la nomination d'Emmanuel Macron (28% satisfaits, 30% mécontents, 42% ne le connaissant pas suffisamment).

Enfin la majorité des Français souhaite la dissolution de l’Assemblée nationale: 55%, contre 20% qui ne la souhaitent pas et 16% qui ne se prononcent pas.

Sondage réalisé par questionnaire auto-administré les 26 et 27 août auprès d'un échantillon de 1.010 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

 

Vous aimerez aussi

mesures Gilets jaunes : ce qu’Emmanuel Macron pourrait annoncer ce lundi
Impôts Un simulateur pour calculer votre taxe d'habitation 2018
Le Premier ministre arménien Nikol Pachinian vote aux élections législatives anticipées à Erevan le 9 décembre 2018 [Karen MINASYAN / AFP]
Politique L'Arménie a voté aux législatives anticipées censées renforcer le pouvoir de Pachinian

Ailleurs sur le web

Derniers articles