Présidence UMP : ce qu'il faut savoir sur l'élection

Elections à l’UMP : mode d’emploi.[Thomas Samson / AFP]

L’élection pour la présidence de l’UMP aura lieu le 29 novembre prochain. Elle opposera Hervé Mariton, Bruno le Maire et Nicolas Sarkozy. Voici tout ce qu’il faut savoir sur le déroulement de l’élection.

 

L’élection du nouveau président de l’UMP est un événement de poids, dont l’organisation sera surveillée à la loupe, au regard du désastreux précédent de 2012.

L’organisation a été confiée à la Haute Autorité de l’Union, créée au début de l’année 2014 et confiée à la juriste Anne Levade. Une enveloppe de 300.00 euros a été investie par l’UMP pour l’organisation de cette élection.

 

Qui peut voter ?

Cette élection est interne à l’UMP. Par conséquent, seuls les adhérents pourront élire leur futur président. De plus, pour pouvoir voter, il faut être à jour de cotisation au 31 décembre 2013 ou au 30 juin 2014. Les cotisants à jour sont au nombre de 268.341. Inutile donc, pour les militants retardataires, de s'inscrire à la dernière minute : il est trop tard.

 

Comment voter ?

Une solution de vote électronique sera assurée par la société prestataire Paragon Elections. Le vote se fera uniquement sur Internet. Pour ce faire, les adhérents recevront un courrier électronique dans lequel figureront les informations nécessaires pour voter.

Pour ceux qui n’ont pas d’ordinateur ou dont la connexion est coupée le jour J, des permanences seront ouvertes par l’UMP dans  "les bureaux de votes ouverts sur proposition de chacune des Fédérations départementales de l’Union."

 

Quand voter ?

Le premier tour du scrutin aura lieu du vendredi 28 novembre à 20h au samedi 29 novembre à 20h. La campagne officielle du premier tour sera interrompue à minuit le jeudi 27 novembre.

Si un second tour doit avoir lieu, il se déroulera le samedi 6 décembre, deux semaines après. Un second tour surviendra si aucun candidat n’obtient la majorité absolue au premier tour.

 

Quand seront publiés les résultats ?

Les résultats devraient tomber au moins de manière "provisoire" le 29 novembre au soir, a précisé Mme Levade, la présidente de la HAU.

Particularité cette année, l’UMP ne détaillera pas les résultats du vote par fédération, jugeant que "la mise en place d'un dispositif permettant d'opérer un décompte des suffrages par fédération est de nature à remettre en cause le bon déroulement du scrutin." Une disposition qui irrite Bruno Le Maire et Hervé Mariton. 

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles