Jean-Marie Le Pen ne lâche rien

Jean-Marie Le Pen a exclu tout retrait de la vie politique.[AFP]

Il persiste et signe. Jean-Marie Le Pen n’a pas attendu le verdict du bureau exécutif du Front national, réuni lundi en fin de journée pour statuer sur son sort, pour exclure tout retrait de la vie politique et de la formation qu’il a contribué à créer.

 

"Pour ça, il faut me tuer", a-t-il lancé en sortant du bureau politique du parti, qui précédait l’instance disciplinaire. Une réunion à laquelle le président d’honneur du parti n’a finalement pas daigné assister, la comparant à un "tribunal" "contraire à sa dignité".

Le "Menhir" a également indiqué qu’il continuerait à parler "en son nom", répondant ainsi à Marine Le Pen, qui avait déclaré dimanche que son père ne devait plus pouvoir s’exprimer «au nom du Front national», à la suite de ses récentes provocations.

Le bureau politique s’est rallié à la cause de sa présidente, adoptant une motion de soutien "désapprouvant" les propos polémiques de l’ex-leader de la formation d’extrême-droite. Ce dernier avait réitéré début avril ses propos sur la Shoah et pris la défense du Maréchal Pétain. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles