Marion Maréchal-Le Pen pourrait renoncer à sa candidature aux régionales

Marion Marechal-Le Pen. [AFP ]

Face à la crise qui secoue le FN après la suspension de Jean-Marie Le Pen par le bureau exécutif du Front national, Marion Maréchal-Le Pen songerait à renoncer à sa candidature aux régionales en Paca. La députée a demandé "un délai de réflexion".

 

Suspendu lundi soir par le bureau exécutif du parti frontiste, Jean-Marie Le Pen a dénoncé mardi 5 mai une "trahison" et estimé qu'un succès de sa fille Marine à l'élection présidentielle serait "scandaleux". Il a également affirmé que sa petite-fille Marion Maréchal-Le Pen "a retiré sa candidature" pour les régionales de décembre en Paca.

Un proche de la députée du Vaucluse a indiqué à RTL qu'elle n'aurait pas pris de décision ferme mais qu'elle réfléchissait à cette éventualité. "Elle a 25 ans, et ne souhaite pas être l'otage de son grand-père", a souligné cette source.

La députée frontiste a indiqué avoir demandé "un délai de réflexion" pour sa candidature en Paca. Elle se défend d'un soutien à son grand-père Jean-Marie Le Pen dont elle ne veut pas "être l'otage".

 

"Si ça continue comme ça je n'irai pas"

Elle est toujours candidate mais "elle se donne le temps de la réflexion pour voir comment tout ça va tourner", a ajouté un autre proche de Marion Marechal-Le Pen à l'AFP.

"En réalité, j'ai demandé un délai de réflexion au bureau politique", "mon choix n'est absolument pas un soutien apporté au président d'honneur", qui l'a "profondément choquée, en particulier par les propos qu'il a tenus lundi", explique Marion Maréchal-Le Pen.

Jean-Marie Le Pen a également expliqué que la jeune femme a bien menacé de se retirer des régionales lors du bureau politique du parti. "Si ça continue comme ça, je n'irai pas, je ne veux pas me retrouver dans un truc où je peux me prendre un coup. Je ne vais pas assumer toutes les déclarations, toutes les haines, les querelles d'une force invraisemblable qui risquent de se produire", aurait-elle ainsi affirmé.

Après le retrait de son grand-père, Marion Marechal-Le Pen avait été désignée tête de liste en Paca lors du bureau politique du FN du 17 avril dernier. 

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles