"Suspendu" du Front national, Jean-Marie Le Pen dénonce une "félonie"

"Suspendu" du Front national, Jean-Marie Le Pen dénonce une "félonie".[AFP / ARCHIVES]

Jean-Marie Le Pen a été suspendu lundi soir par les instances du Front national, parti d’extrême droite présidé par sa fille et dont il a été le chef pendant près de 40 ans. M. Le Pen a dénoncé une "félonie".

 

Le bureau exécutif du Front national a annoncé sa décision dans un communiqué rendu public lundi 4 mai à 20h30 : M. Le Pen est "suspendu de sa qualité d'adhérent jusqu'au vote d'(une) Assemblée générale extraordinaire" dans les trois mois. Cette suspension fait suite à la répétition de sa vision, plusieurs fois condamnée par la justice, des chambres à gaz, "détail" de l’Histoire, de la défense du maréchal Pétain, du monde blanc et de ses critiques envers la démocratie comme système politique.

A deux ans d’une élection présidentielle, Marine Le Pen, avec l’appui du bureau exécutif du parti, a ainsi suspendu son père de sa qualité d’adhérent. Jean-Marie Le Pen a réagi à cette décision auprès de l’AFP, évoquant une « félonie » et demandant à sa fille de lui « rendre son nom ».

« Elle a la possibilité de le faire en se mariant soit avec son concubin, soit avec quelqu'un d'autre, après tout, pourquoi pas M. Philippot », a-t-il poursuivi, dans une attaque à peine dissimulée contre le compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot et le numéro deux du FN, Florian Philippot.

 

Jean-Marie Le Pen va contre-attaquer

M. le Pen a également prévenu les instances du parti qu’elles « doivent s’attendre à tous les moyens » et recours. « Ce n'est pas impunément qu'on m'attaque, même dans le dos ».

Se sentant fort du soutien des adhérents frontistes, Jean-Marie Le Pen a expliqué : « ça a été vu l'autre jour lorsque je me suis présenté place de l'Opéra. J'ai rassemblé un accueil sans équivoque ».

 

Marine Le Pen "répudiée" par son père

« Je n'ai pas volé ce soutien, je ne l'ai pas reçu en héritage non plus », a-t-il aussi lancé, dans une critique envers sa troisième fille, qu'il a même dit « répudier » sur Europe 1, alors qu'il a déjà rompu tout lien avec l'aînée, Marie-Caroline, partie avec les mégrétistes lors de la scission de 1998.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles