Pourquoi parle-t-on de propos "sibyllins" ?

Représentation d'une sibylle, une prophétesse. [CC / Wikicommons]

On dit de propos peu clairs qu’ils sont sibyllins. Ce terme tire son origine de la Grèce antique, et plus particulièrement de la mythologie.

 

Il fait référence aux sibylles, qui étaient les prêtresses d’Apollon, le dieu grec de la musique, de la poésie et de la divination. A l’image de l’oracle du temple de Delphes (la pythie), les sibylles avaient la réputation de prédire le destin et d’énoncer des prophéties.

Cependant, les réponses qu’elles donnaient aux hommes faisant appels à leurs services étaient prononcées sous forme d’énigmes. Mystérieuses, elles laissaient le champ libre à l’interprétation.

L’image de ces oracles aux propos nébuleux a ensuite été reprise dans la tradition catholique, puis dans l’art s’inspirant de l’Antiquité, avant de rentrer dans le langage courant sous forme d’adjectif. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles