La galanterie est proportionnelle à la hauteur des talons

Les talons hauts attirent l'empressement des hommes. [CC / Susan Sermoneta]

Une étude récemment publiée dans une revue très sérieuse l'établit formellement : plus une femme est juchée sur de hauts talons, plus elle sera l'objet de l'empressement de ces messieurs.

 

Ceux et celles qui voyaient dans la galanterie masculine le fruit d'une éducation bien dispensée, un acte de politesse désintéressé ou l'héritage de traditions chevaleresque en seront pour leurs frais. Une fois de plus, il semblerait bien que ce soit les hormones qui soient les principaux moteurs de ce comportement apprécié.

Nicolas Guégen, chercheur à l'université de Bretagne-Sud, vient de l'établir de manière scientifique au travers d'une étude dont les conclusions ont été publiées la semaine dernière dans la revue "Archives of sexual behavior". Grâce à un protocole très précis, il a pu établir que plus les femmes arboraient des talons vertigineux, plus elles avaient de chance de bénéficier de la galanterie de leurs congénères mâles.

 

Différents cas de figure

Quatre scenarii ont été conçus pour réaliser cette observation. Dans le premier, une femme demande dans la rue à des hommes de participer à une enquête sur l'égalité des sexes. Dans le second, elle propose de se prêter à une étude sur les habitudes alimentaires. Dans le troisième, elle marche sur le trottoir et fait tomber par terre un mouchoir sans le faire manifestement exprès. Dans le quatrième enfin, elle est assise seule  à un table dans un bar à proximité du comptoir.

Chacun des scénario est joué successivement avec des chaussures dotées de talons de trois hauteurs différentes : 0 cm, 5 cm et 9 cm. L'"hameçon" est constitué par des jeunes femmes. Elles conservent une tenue identique dans les trois cas : jupe noire, chemisier blanc et veste noire. De même, si les hauteurs de talons varient, le modèle des chaussures - en cuir noir - demeure le même.

 

Conclusions éloquentes

Les résultats sont sans appel. Dans le scénario n°1, plus l'enquêtrice porte des talons hauts, plus les hommes acceptent de répondre à ses questions. Le scénario n°2 conforte le n°1 puisque les enquêtrices sollicitent aussi des femmes. Si la proportion de réponses négatives et de réponses positives demeurent identique chez les femmes quelle que soit la hauteur des talents, le taux de réponse positives chez les hommes augmente proportionnellement à cette hauteur.

Même tendance pour le scénario n°3 dans lequel les hommes offrent d'autant plus "spontanément" leur aide que la dimension des talons est imposante. Enfin, le scénario n°4 révèle que les hommes accostent plus souvent les femmes qui ont des talons hauts que les autres.

Si l'art de la séduction perd en poésie avec cette étude, elle devrait gagner en technique puisqu'incontestablement, les talons vertigineux sont un atout en la matière pour celles qui les portent. Escarpins, stilettos et talons aiguilles ont de beaux jours devant eux : c'est scientifiquement prouvé.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles