Le voilier de Mike Horn saisi pour contrefaçon à La Ciotat

Le voilier "Pangaea" de Mike Horn le 21 mai 2013 dasn le port de La Ciotat [Olivier Petit / AFP] Le voilier "Pangaea" de Mike Horn le 21 mai 2013 dasn le port de La Ciotat [Olivier Petit / AFP]

"Pangaea", le voilier d'expédition de l'aventurier helvético-sud-africain Mike Horn, fait l'objet d'une saisie conservatoire depuis le 13 mai dans le port de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), à la demande de deux architectes navals français, a appris l'AFP.

La saisie a été opérée selon une ordonnance du président du Tribunal de Commerce de La Ciotat, dont l'AFP a obtenu copie.

Les architectes Olivier Petit et Luc Bouvet revendiquent la paternité des plans originaux du bateau -construit sans leur accord en 2008 dans un chantier naval brésilien-, dont Mike Horn s'est faussement attribué, selon eux, la paternité.

Olivier Petit et Luc Bouvet se sont spécialisés dans la conception de voiliers d'expéditions destinés à la navigation et l'exploration des pôles arctiques et antarctiques.

Ils sont notamment les auteurs des plans de la goélette Tara (anciennement "Antarctica" de Jean-Louis Etienne) et du voilier polaire brésilien "Paratii 2", dotés l'un et l'autre d'une coque large et arrondie en aluminium, pour monter sur la glace en cas d'emprisonnement par la banquise.

Les deux architectes accusent Mike Horn de s'être purement et simplement approprié, sans bourse délier, les plans de "Paratii 2" pour construire "Pangaea".

Parallèlement à cette saisie conservatoire qui immobilise le voilier, mis au sec à La Ciotat, une procédure au fond est en cours devant le Tribunal de Grande Instance de Paris.

Olivier Petit et Luc Bouvet demandent chacun 500.000 euros au titre de dommages et intérêts à Mike Horn. L'affaire doit être examinée en appel devant le TGI de Paris en septembre.

La valeur globale de "Pangaea" est estimée, dans les milieux nautiques, à quelque 10 millions d'euros.

À suivre aussi

«Les Indes fourbes» est la BD évènement de la rentrée
BD Alain Ayroles à propos des «Indes fourbes» : «j’avais imaginé un Don Quichotte avec un poncho»
«Le dernier pharaon» paraîtra le 29 mai 2019 aux éditions Blake et Mortimer
BD Nouveau «Blake et Mortimer» : ces auteurs qui ont repris la série depuis la mort d'Edgar P. Jacobs
navigation Il traverse seul l'Atlantique... à bord d'un tonneau

Ailleurs sur le web

Derniers articles