Luzenac: le tribunal renvoie la balle dans le camp de la LFP

Des supporteurs de Luzenac devant le Tribunal Administratif de Toulouse le 22 août  [Pascal Pavani / AFP] Des supporteurs de Luzenac devant le Tribunal Administratif de Toulouse le 22 août [Pascal Pavani / AFP]

Le tribunal administratif de Toulouse a estimé mercredi qu'il n'y avait pas lieu à statuer sur la demande d'intégration du club de Luzenac en L2, la LFP s'étant engagée à réexaminer le dossier dans la soirée, a-t-on appris auprès du tribunal.

Le tribunal administratif avait été saisi en référé par le club ariégeois à la suite du refus le 8 août de la Ligue de football professionnel d'accepter le club de Luzenac en L2, au motif qu'il ne disposait pas d'installations sportives aux normes.

Mais entre-temps, la LFP a accepté, lundi, de réexaminer la situation du club, ce qu'elle doit faire mercredi soir par le biais de son conseil d'administration.

"Le juge des référés a jugé que, dans ces conditions, la demande de suspension de la décision du 8 août 2014 avait perdu son objet et qu’il n’y avait pas lieu d’y statuer", a indiqué le tribunal administratif de Toulouse dans un communiqué transmis à l'AFP.

Deuxième du Championnat National la saison passée, Luzenac, petit village de 650 habitants niché sur les rives de l'Ariège, avait gagné sa place en L2 sur le terrain.

Le stade Ernest-Wallon à Toulouse, le 11 août 2014, qui pourrait accueillir les matches de Luzenac si le club venait à monter en L2  [Pascal Pavani / AFP]
Photo
ci-dessus
Le stade Ernest-Wallon à Toulouse, le 11 août 2014, qui pourrait accueillir les matches de Luzenac si le club venait à monter en L2

Mais sa montée a d'abord été refusée pour critères financiers puis pour des problèmes d'installations sportives.

La réunion du conseil d'administration de la LFP mercredi soir pourrait mettre un point final à ce feuilleton de plusieurs mois ou en ouvrir un nouveau chapitre: soit elle accepte finalement la montée de Luzenac en L2, soit elle campe sur ses positions et oppose un nouveau refus, que le club pourra éventuellement contester devant la justice administrative.

Mais le temps joue en défaveur du petit club ariégeois: quatre journées de L2 ont déjà été disputées et le mercato d'été se termine le 1er septembre.

Fabien Barthez (debout, gauche), manageur de Luzenac, et l'entraîneur Christophe Pelissier (debout, droite), lors d'un entraînement le 8 août à Toulouse [Pascal Pavani / AFP/Archives]
Photo
ci-dessus
Fabien Barthez (debout, gauche), manageur de Luzenac, et l'entraîneur Christophe Pelissier (debout, droite), lors d'un entraînement le 8 août à Toulouse

Si la LFP donnait in fine son feu vert à la montée de Luzenac, le championnat de L2 devrait se jouer à 21 équipes, avec la perspective de quatre descentes en National et trois montées en L2 à l'issue de la saison. La LFP serait notamment contrainte de refondre tout le calendrier de la L2 mais aussi de revoir la répartition des droits TV déjà votée.

Vous aimerez aussi

Morgan Ciprès et Vanessa James (c) sur le podium de la finale du Grand Prix de patinage artistique, le 8 décembre 2018 à Vancouver [Don MacKinnon / AFP]
Patinage artistique Patinage artistique : les Français James et Ciprès enfin récompensés
Londres a été désignée pour accueillir les demi-finales et la finale de l'Euro 2020.
Ligue des Champions Où aura lieu l’Euro 2020 ?
Sport Rugby : le XV de France battu pour la première fois de son Histoire par les Fidji (21-14)

Ailleurs sur le web

Derniers articles