Tout savoir sur le champion des poids lourds Anthony Joshua

Le champion britannique a vu le jour le 15 octobre 1989 à Watford, au nord de Londres. [Mike Egerton / PA Images / Icon Sport]

Depuis 2017 et sa victoire contre Wladimir Klitschko, Anthony Joshua est la nouvelle référence chez les poids lourds. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le Britannique. 

Vingt combats, vingt victoires avant la limite, aucune défaite. Le bilan d’Anthony Joshua est très impressionnant pour le moment. Et le boxeur britannique, âgé de 28 ans, compte bien poursuite sur sa lancée en battant Joseph Parker, le 31 mars prochain.

Surtout que le champion du monde WBA, IBF et IBO des lourds aura l’occasion d’être le premier à unifier toutes les ceintures (la WBO est détenue par le Néo-zélandais). Il lui restera ensuite à combattre l’Américain Deontay Wilder, pour l’un des combats que toute la planète attend. Et il pourrait avoir lieu en 2019 donc…

Une ascension fulgurante dans le monde de la boxe pour celui qui a vu le jour le 15 octobre 1989 à Watford, au nord de Londres. D’origine nigériane et irlandaise (sa mère Yeta est Nigériane, son père Robert mi-Nigérian, mi-Irlandais), Anthony Oluwafemi Olaseni Joshua, surnommé « Femi » par ses proches, est le quatrième enfant de la famille.

Une adolescence difficile

Malgré le divorce de ses parents quand il avait cinq ans, « AJ » gardera le souvenir d’une enfance heureuse. Mais les chances changent à la puberté lorsque sa mère déménage à Edgware, plus proche de Londres. Lui reste à Watford chez sa tante qui habite plus près de l’école. Le début des ennuis pour l’ado qui traine avec les mauvaises personnes.

Au collège, Joshua voit son potentiel sportif hors-norme déjà détecté mais il ne semble pas être intéressé. Et une fois les cours terminés, il se concentre sur les bagarres de rues. Celui qui occupe un poste de maçon se met à boire, fumer, sortir en boîte… Et se retrouver souvent arrêter. Il portera notamment un bracelet électronique.

Des mauvais moments qui auront sûrement valeurs de prise de conscience pour Anthony Joshua qui allait commencer à se mettre à la musculation, sous l’œil avisé de son cousin, Ben Illeyemi, boxeur. Ce dernier lui mettra d’ailleurs le pied à l’étrier en lui montrant comment boxer. Et l’emmènera aussi dans son club où il fera la connaissance de Sean Murphy.

Si au début, l’Anglais ne tombe pas amoureux du noble art, en raison des maux de tête dont il était victime en tant que fumer et buveur. Mais il décidait alors d’arrêter et de reprendre une alimentation beaucoup plus diététique. Une bonne chose pour celui dont le talent allait rapidement être repéré par la Fédération britannique de boxe qui l’intégrera dans la « Team GB » en vue des JO 2012 de Londres.

Une arrestation qui a tout changé

Néanmoins, son passé aurait pu vite le rattraper lorsqu’il se fait contrôler, en mars 2011, avec 200 grammes de cannabis sur lui. Il évite la peine maximale (14 ans) en plaidant coupable et s’en sort avec 100 heures de travaux d’intérêt général à effectuer sur un an. Il est également suspendu de la sélection britannique avant d’y revenir à point nommé.

Il décrochera en effet le titre olympique en 2012. «L’arrestation a changé beaucoup de choses, avait-il expliqué au Daily Mail en 2012. Cela m’a forcé à grandir et à respecter mes responsabilités. Je ne suis pas content de ce que j’ai fait et il n’y a aucune chance que cela se reproduise de nouveau mais je suis content de l’avoir fait parce que ça m’a réveillé. Le samedi soir, je vais courir, je ne vais plus en boite. J’ai compris que pour exploiter mon potentiel, je devais travailler dur. Ça m’a pris du temps pour réaliser ça.»

Par la suite, Anthony Joshua a pris le temps de voyager à la rencontre des plus grands de ce sport comme le promoteur Richard Schaefer ou les anciennes stars Oscar De La Hoya et Lennox Lewis. Il deviendra pro en 2013 et ne s’arrêtera plus de gagner. Certains lui reprochent de n’avoir choisi que des adversaires à sa portée. Comme ce qu'est en train de connaître Tony Yoka. Mais pour le moment, c'est bien lui le plus fort.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles