France-Belgique : pourquoi les Diables rouges sont-ils surnommés ainsi ?

L'équipe est parvenue à battre le Brésil en quart de finale de la Coupe du monde. [SAEED KHAN / AFP]

La Belgique s'apprête à affronter la France en demi-finale de la Coupe du monde, mardi à 20h. Voici pourquoi l'équipe belge est surnommée les «Diables rouges».

Pour le comprendre, il faut remonter au début du siècle dernier. Et plus précisément en 1906, lors du match opposant l'équipe belge à celle des Pays-Bas. Une rencontre au score sans appel (5-0). 

Après cette victoire éclatante, le journaliste Pierre Walckiers, du journal La Vie Sportive, avait qualifié l'équipe de «Diables rouges». Un surnom qui était précédemment celui de Camille Jenatzy (le «Diable rouge»), pilote automobile belge connu pour être le premier à avoir dépassé les 100km/h. Il avait hérité de ce qualificatif en raison de sa barbe rousse.

Blanc, noir et rouge

Mais, les Belges n'ont pas toujours été surnommés ainsi. En 1970, ils étaient ainsi appelés les «Diables blancs» sous le mandat de Raymond Goethals. Et dans les années 2000, ils étaient les «Diables noirs» en raison de la couleur de leur maillot.

Ce n'est qu'avec l'adoption du rouge pour leur maillot qu'ils sont devenus définitivement les «Diables rouges».

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles