Surface, chaleur, arbitrage… Bizarre US Open, par Pierre Ménès

La finale dames de l’US Open a été marquée par l’incident entre Serena Williams et l’arbitre de la rencontre. La finale dames de l’US Open a été marquée par l’incident entre Serena Williams et l’arbitre de la rencontre.[Marek Janikowski/Icon Sport]

Le rideau est tombé sur l’OS Open avec les sacres de Naomi Osaka et Novak Djokovic. Mais le tournoi ne restera pas dans les annales pour diverses raisons.

Il y a d’abord eu un choix très bizarre de la part des organisateurs concernant la surface de jeu, qui a été considérablement ralentie. L’un des impondérables, qu’ils ne pouvaient évidemment pas maîtriser, a été la chaleur écrasante, qui a frappé le tournoi et entraîné un grand nombre d’abandons. On a également eu le droit à des scènes assez incroyables, avec notamment un arbitre qui vient coacher Nick Kyrgios en plein match.

Enfin, le point d’orgue a été cette finale dames, qui était pourtant extraordinaire au niveau de la qualité du jeu, qui a été gâchée par l’arbitre. Ce dernier a infligé un avertissement totalement inapproprié à Serena Williams pour coaching. On a l’impression que l’arbitre a voulu se faire l’ancienne numéro un mondiale, qui a ensuite pris un point de pénalité pour avoir cassé sa raquette, puis un jeu de pénalité pour s’être énervée et avoir traité l’arbitre de voleur.

Ce tournoi a aussi montré qu’il y avait une différence de traitement entre les femmes et les hommes. Alizé Cornet avait notamment écopé d’un avertissement pour avoir remis son maillot à l’endroit sur le court, alors que tous les joueurs s’exhibent joyeusement torse nu. Ça fait quand même beaucoup pour le dernier Grand Chelem de la saison. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles