NBA : les cinq équipes qui vont régaler les fans cette saison

Les Lakers et les Nuggets sont deux équipes à suivre absolument cette saison. [Harry How / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

La NBA est bientôt de retour, et les fans se frottent les mains à l’idée de retrouver leurs équipes préférées. CNEWS en profite pour présenter les cinq clubs qui vont leur en mettre plein la vue cette saison.

Que ce soit sur NBA League Pass ou beIN Sports, ces cinq équipes devraient offrir un spectacle de toute beauté aux mordus de la balle orange, aussi bien sur les terrains qu’en dehors. Certaines visent le titre, d’autres tentent de poursuivre leur progression vers les sommets de la NBA. Mais toutes devraient faire plaisir aux fans avec leur jeu ultra-léché, et souvent spectaculaire.  

Los Angeles Lakers

Le meilleur joueur du monde, LeBron James, est arrivé à Los Angeles dans une des franchises les plus mythiques de la ligue. Que voulez-vous de plus ? Sous le maillot des Lakers, «King James» va partager le parquet avec de jeunes talents prometteurs capables d’électriser les foules avec leurs actions spectaculaires, notamment Lonzo Ball, Brandon Ingram et Kyle Kuzma. Il est également entouré de quatre vétérans connus pour leur personnalité très colorée, Rajon Rondo, Lance Stephenson, Michael Beasley et JaVale McGee.

Bien sûr, il y aura des hauts et des bas, et LeBron James risque de monter en pression à plusieurs reprises pendant la saison quand il verra ses coéquipiers accumuler les erreurs. Mais ne vous y trompez pas, les Lakers sont définitivement de retour sur le devant de la scène, et chacune de leur sortie méritera qu’on s’y attarde.

Boston Celtics

Ce n’est pas une surprise. Après avoir atteint les finales de conférence la saison dernière sans Kyrie Irving et Gordon Hayward, les Boston Celtics entament la saison avec la ferme intention d’asseoir leur domination sur leurs concurrents à l’Est. Et d’atteindre les NBA Finals. Avec le retour de leurs deux stars, le coaching de Brad Stevens et le talent de Jaylen Brown et de Jayson Tatum – sans oublier le métier d’Al Horford – Boston a largement le moyen de ses ambitions.

Il sera très intéressant de voir comment l’équipe va démarrer la saison, et à quel moment elle va trouver son rythme de croisière. Tout le monde s’attend à les voir dominer. Mais des questions subsistent, notamment concernant Gordon Hayward, dont la préparation a pris du retard selon Zach Lowe, mais aussi Jayson Tatum, dont la saison de rookie a été si prometteuse que cela pourrait, éventuellement, devenir un poids pour sa deuxième année dans la ligue.

Utah Jazz

Cette équipe a été la sensation de la fin de saison régulière, et des playoffs, l'an passé. Utah est une équipe redoutable, aussi bien en attaque qu’en défense. Elu meilleur défenseur de la ligue en juin dernier, Rudy Gobert est la pièce maîtresse de cette équipe magnifiquement coachée par Quin Snyder. Et il y a également ce diamant brut qu’est Donovan Mitchell, un joueur explosif en attaque, mais aussi une véritable sangsue en défense. Il possède également une bonne vision du jeu (qu'il doit cependant améliorer), et ne rechigne jamais à faire jouer ses coéquipiers.

Le Jazz est une équipe qui joue excellemment bien au basket et se repose sur un collectif parfaitement huilé. Cerise sur le gâteau, Utah peut désormais compter sur les prouesses individuelles de Mitchell pour créer du jeu en attaque quand la situation l'exige. Elle a également à sa disposition des joueurs expérimentés comme Joe Ingles, un tueur sur les parquets malgré le fait qu’il ressemble à un prof de maths, ou Ricky Rubio, professionnel depuis ses 4 ans et demi (ses 14 ans en vérité). Leur banc est une force – Dante Exum, Jae Crowder, Alec Burks, etc. – et le rookie Grayson Allen a démontré de belles choses pendant la présaison. Utah va immanquablement faire du bruit cette année (attention aux blessures toutefois, qui ont pas mal freiné cette équipe ces dernières saisons).

Denver Nuggets

Ils ont faim les Nuggets. Eliminés des playoffs par les Timberwolves lors du dernier match de saison régulière en avril dernier, les joueurs du Colorado vont tout mettre en oeuvre pour ne pas se retrouver dans une situation similaire cette année. Et si ce ne sera pas facile d’atteindre les phases finales au sein d'une conférence Ouest impitoyable, Denver dispose de tous les atouts pour y parvenir. Ils possèdent un talent exceptionnel en la personne de Nikola Jokic, un pivot capable de transcender une équipe avec ses passes (il est déjà considéré comme un des meilleurs pivot-passeurs de l’histoire) et sa capacité à tirer de n’importe où. Le Serbe est bien entouré, notamment avec Gary Harris et Jamal Murray, deux arrières avec lesquels il a développé une vraie complicité sur le terrain.

Les Nuggets sont solides à tous les postes. Blessé une partie de la saison dernière, Paul Millsap devrait se montrer plus à l’aise dans le système du coach Mike Malone. Will Barton, Malik Beasley, Torrey Craig ou encore Juan Hernangomez (en feu pendant la présaison) sont de parfaits compléments. Et puis il y a Isaiah Thomas. Le meneur espère retrouver le niveau de sa formidable saison avec les Celtics il y a deux ans de cela, qui lui avait valu d’être considéré comme un potentiel MVP. Après une saison ruinée par un retour difficile de blessure, le génial meneur a soif de revanche. On a hâte de voir ça.  

Philadelphia Sixers

Bah oui. Qui dit régaler les fans, dit forcément Joel Embiid. Et donc les Sixers de Philadelphie. Cette saison, la principale attraction – outre le duo formé par le pivot et Ben Simmons – sera sans aucun doute Markelle Fultz. Sélectionné en tête du premier tour de la Draft l’an dernier, puis touché par un étrange mal qui a fait disparaître son shoot (pourtant son point fort à l’université), il n'aura joué qu’une poignée de matches en tant que rookie. Le voilà prêt à démontrer l’étendue de son talent aux sceptiques après un été passé à travailler sur sa mécanique de tir.

Pendant la présaison, le coach Brett Brown a propulsé Fultz parmi les titulaires, et ce malgré le fait que le cinq majeur avec J.J. Redick à sa place était un des meilleurs de toute la ligue la saison passée. Un pari risqué, et qui devrait faire l’objet de sérieuses remises en question à mesure que la saison progresse. Mais si Markelle Fultz parvient à exprimer l’immense talent qu’est le sien, les Sixers seront clairement en mesure de jouer les trouble-fêtes au sommet de la hiérarchie NBA. Assurément une des intrigues les plus passionnantes de la ligue cette saison.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles