Coupe de la Ligue : Le PSG se qualifie aux forceps à Orléans (1-2)

Edinson Cavani a ouvert le score pour le PSG. Edinson Cavani a ouvert le score pour le PSG.[Icon Sport]

Le PSG s’est fait une petite frayeur. Dans un duel a priori déséquilibré, le club de la capitale a dû s’arracher, ce mardi, sur la pelouse d’Orléans pour se sortir du piège et décrocher sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue (1-2).

Bousculé par le pensionnaire de Ligue 2, le quintuple tenant du titre a été libéré par le jeune Moussa Diaby au terme d'un exploit personnel quelques minutes seulement après son entrée en jeu (81e). «La fin de match était chaude. On est tombés sur une bonne équipe, bien en place et agressive, a confié le jeune parisien au coup de sifflet final. Mais on était prévenus. Le coach nous avait dit de ne pas nous relâcher avant les vacances parce qu’ils allaient jouer avec de la rage et de l’intensité.»

Comme Thomas Tuchel s’y attendait avant le coup d'envoi, ses joueurs n’ont pas réalisé leur meilleur match de la saison. Loin de là. Sans Neymar, resté à la maison, Adrien Rabiot écarté et Kylian Mbappé entré seulement à l'heure de jeu, les Parisiens ont fait preuve de beaucoup de déchets et ont rencontré des difficultés à imprimer leur rythme face à des Orléanais décomplexés. Et c’est sur l’une de leurs rares situations qu’ils sont parvenus à ouvrir le score sur un lob d’Edinson Cavani (41e).

Mais ce court avantage a été réduit à néant sur une frappe de Joseph Lopy, qui a trompé Gianluigi Buffon et permis à l’USO de se prendre à rêver (69e). Un rêve brisé par Diaby, qui a évité à Paris de vivre une soirée cauchemar avec en prime les sorties sur blessure d’Alphonse Areola (dos) et Angel Di Maria (cheville). Heureusement, il n’y a plus qu’un match à disputer, samedi, contre Nantes en championnat avant de profiter de quelques jours de repos pour recharger les batteries. Et revenir pour une année qui promet d’être encore très chargée.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles