Adrien Rabiot a-t-il tout faux ?, par Pierre Ménès

Le milieu de terrain du PSG ne devrait pas porter les couleurs du club jusqu’à la fin de son contrat. Le milieu de terrain du PSG ne devrait pas porter les couleurs du club jusqu’à la fin de son contrat.[Icon Sport]

Le divorce semble consommé entre Adrien Rabiot et le PSG. Depuis son retard à la causerie d’avant-match à Marseille, on sentait une rupture avec Thomas Tuchel. Alors qu’il était le joueur parisien le plus utilisé par l’entraîneur allemand, il a subitement perdu sa place dans l’entrejeu parisien au profit de Marquinhos, voire même de Julian Draxler.

Cette situation sportive nouvelle a certainement dû jouer dans sa décision de refuser les propositions de prolongation de contrat du club de la capitale. Ce dernier a réagi fermement à ce refus, en lui signifiant qu’il ne porterait plus les couleurs du club jusqu’à la fin de son contrat. Est-ce que ce sera jusqu’en juin prochain, ou sera-t-il vendu au mercato d’hiver ? Encore faut-il qu’un club soit trop pressé pour attendre qu’il soit totalement libre en fin de saison. A moins que cette décision ne le fasse changer d’avis, et qu’il décide, bon gré mal gré, de prolonger.

Cette nouvelle affaire n’est pas bonne pour l’image du joueur, qui avait déjà été écornée par son refus d’être réserviste en équipe de France pour la Coupe du monde en Russie. Surtout qu’on a l’impression que cela fait trois ans qu’il menace de partir toutes les cinq minutes. Et le PSG a raison d’être ferme. D’autant qu’avec une telle attitude, le milieu de terrain ne montre pas beaucoup de respect pour le club ni pour ses coéquipiers, et encore moins pour les supporters, qui lui en veulent terriblement.

Maintenant, quelle est l’influence de sa mère dans ce dossier ? A la place d’Adrien Rabiot, je n’aurais vraiment pas apprécié qu’elle parle comme ça à mon sujet dans la presse. Cette histoire est un véritable gâchis financier, mais aussi sportif. Les dirigeants du PSG ont peut-être eu le tort de ne pas le vendre quand l’occasion s’est présentée, en pensant qu’ils allaient réussir à le convaincre de rester. Une chose est sûre, s’il venait à partir au mercato d’hiver, ce n’est pas un milieu de terrain qu’il faudra au PSG, mais deux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles