Zinedine Zidane : revenir au Real «est un plus gros défi» que son premier mandat

Un peu plus de neuf mois après son départ, Zinedine Zidane est de retour sur le banc du Real Madrid, a annoncé le club merengue lundi.

Revenir au Real Madrid est pour Zinédine Zidane «un plus gros défi» que son premier mandat (2016-2018), a déclaré l'entraîneur français lors de son retour aux commandes lundi, expliquant être «bien reposé» et avoir «profondément envie» après neuf mois sabbatiques. «C'est un plus gros défi, bien, sûr, c'est une deuxième fois», a-t-il déclaré en conférence de presse.

«Je vais relever le défi»

«On vient de me demander : 'est-ce que tu ne prends pas un risque ?' Mais si on regardait ça, je ne serais pas revenu. Il n'y a pas que le fait de revenir, je suis animé par autre chose, c'est un deuxième projet pour moi, pour le club. Je vais relever le défi, parce que j'en ai envie profondément, j'ai envie de nouveau d'entraîner. (...) Je pense à ce que mon coeur m'a dit : 'tu t'es bien reposé'.»

Celui qui a mené la « Maison Blanche » à trois Ligue des champions consécutives (2016, 2017, 2018) va donc reprendre sa place à la tête de l’équipe première, en remplacement de Santiago Solari, limogé. Il s'est engagé jusqu'en 2022.

L'homme du président

Après avoir quitté son poste en juin dernier, à la surprise générale, estimant qu’il ne pouvait plus tirer le meilleur de son effectif, le technicien tricolore, âgé de 46 ans, avait été remplacé par Julen Lopetegui. L’ancien sélectionneur de l’Espagne, d’abord défait en Supercoupe d’Europe par l’Atlético de Madrid en août, avait ensuite été limogé fin octobre au lendemain d’une défaite à Barcelone (5-1).

Florentino Pérez décidait alors de confier les clés à Santiago Solari, entraîneur du Castilla (la réserve), espérant sûrement refaire le même coup qu’avec Zinedine Zidane en 2016, qui avait remplacé Rafael Benitez en plein saison. Si le technicien argentin a remporté le Mondial des Clubs en décembre et a plutôt bien redressé la barre, il a connu une semaine noire qui a vu le Real être éliminé de tous les trophées possibles : élimination en Coupe du Roi et défaite en Liga par le Barça et éliminations en 8es de finale de la Ligue des champions contre l’Ajax.

Il n’en fallait pas plus pour que le président des Merengues décide de rappeler son homme de confiance, celui qui a occupé presque tous les postes au club (conseiller, directeur sportif, entraîneur de la réserve, adjoint de Carlo Ancelotti). On se souvient d'ailleurs qu'en juin, lors de la conférence de presse de départ de "ZZ", Pérez avait le masque et semblait totalement abattu.

Reconstruction complète de l'équipe ?

Désormais, avec ce retour, Zinedine Zidane va pouvoir montrer qu’il n’était pas qu’un entraîneur « chanceux » qui réussissait seulement parce qu’il avait Cristiano Ronaldo par exemple. Son objectif sera, avant tout, d’assurer l’une des places qualificatives pour la prochaine Ligue des champions et de reconstruire, à son envie, sa prochaine équipe pour la rentrée.

Reste à savoir de quelle taille sera l’enveloppe que lui laissera Florentino Pérez pour le recrutement estival. Lors de ces trois saisons au club, l’ancien meneur de l’équipe de France n’avait pas pu recruter comme il le souhaitait.

Nul doute que l’été s’annonce très chaud du côté de Madrid. Quelles seront les recrues phares ? Les noms d’Eden Hazard, Harry Kane, Ngolo Kante voire Neymar pourraient rapidement revenir ces prochains mois.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles