Ligue 1 : Saint-Etienne s'accroche à son rêve européen

L'attaquant de Saint-Etienne Robert Beric buteur lors de la victoire à domicile sur Nîmes 2-1 en match décalé de la 30e journée le 1er avril 2019  [ROMAIN LAFABREGUE / AFP] L'attaquant de Saint-Etienne Robert Beric buteur lors de la victoire à domicile sur Nîmes 2-1 en match décalé de la 30e journée le 1er avril 2019. [ROMAIN LAFABREGUE / AFP]

Saint-Etienne continue de s'accrocher à son rêve de retrouver la Ligue Europa et s'est imposé à l'arraché contre Nîmes (2-1) pour prendre la 4e place de la Ligue 1, lundi au stade Geoffroy-Guichard en match décalé de la 30e journée.

L'ASSE, qui obtient sa deuxième victoire de suite après la déroute infligée à Caen (5-0) juste avant la trêve et après deux défaites à Marseille (3-0) et contre Lille (1-0), possède un point d'avance sur l'OM, désormais 5e.

Pour leur part, les Nîmois, qui n'ont plus gagné depuis le 15 février contre Dijon (2-0), soit quatre rencontres, sont 12e avec 37 points, 14 longueurs devant le barragiste, Caen (18e, 23 pts) à huit journées de la fin.

Le Slovène Robert Beric, à la limite du hors-jeu, a donné un avantage décisif aux Verts en reprenant de volée un centre en profondeur de Valentin Vada à la 80e minute.

Le but a été validé après l'assistance vidéo mais les Nîmois ont contesté la décision de l'arbitre Karim Abed, estimant qu'au début de l'action, il y avait, semble-t-il, une rentrée de touche en leur faveur et non pour Saint-Etienne.

Dans cette rencontre heurtée mais souvent plaisante, les deux équipes ont eu chacune leur période.

Antonin Bobichon a très rapidement ouvert la marque pour Nîmes, après seulement deux minutes de jeu. A l'aller, c'est Rémy Cabella qui avait inscrit un but dès la 1ère minute (1-1).

C'est d'ailleurs ce dernier qui a égalisé pour les Verts en profitant d'une glissade de Jordan Ferri pour aller gagner son duel avec le gardien Paul Bernardoni (1-1, 24).

- Debuchy sur le poteau -

Les Stéphanois, privés de Loïc Perrin, blessé, et surtout de leur buteur Wahbi Khazri, suspendu, ont maîtrisé la première période. Ils se sont créé plusieurs occasions et auraient mérité de mener à la mi-temps.

Arnaud Nordin avait été dangereux dès la 18e minute. Ils ont touché le poteau par Mathieu Debuchy (28) alors que Bernardoni s'est interposé sur des tentatives de Nordin et Beric (41, 45+5).

Dès le début de la seconde période, le gardien des Crocodiles a encore été à la parade face à Nordin (50).

Mais par la suite, Nîmes a pris le contrôle du jeu. Umut Bozok a été stoppé in extremis par Debuchy (54) avant que Stéphane Ruffier ne détourne un bon tir de Denis Bouanga (61) puis une tentative de Renaud Rippart (63). Sur le corner qui a suivi, une reprise de la tête de Bozok a heurté la barre transversale (64).

En fin de partie, un tir contré de Beric est encore passé juste au-dessus (73), peu avant qu'il ne fasse la différence avec son cinquième but de la saison, comme Cabella.

À suivre aussi

Le milieu de terrain argentin Angel Di Maria du PSG et ses coéquipiers applaudissent les supporters à la fin du match entre le PSG et Lille, le 22 novembre 2019 au Parc des Princes à Paris.
Football Ligue 1 : Paris maîtrise Lille (2-0) à quatre jours de son déplacement à Madrid
Neymar va faire son retour avec le PSG après sept semaines d'absence.
Football Ligue 1 : Et ça repart pour Neymar avec le PSG
Mauro Icardi, Angel Di Maria et les Parisiens ont un déplacement délicat à Saint-Etienne.
Football Metz-Marseille, Lyon-Rennes, Saint-Etienne-PSG… 18e journée de Ligue 1 : à quelle heure et sur quelle chaine ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles