Vidéo : le KO fulgurant de Deontay Wilder

Deux minutes et 17 secondes. C’est le temps qu’il a fallu à Deontay Wilder pour mettre KO son compatriote Dominic Breazeale, dans la nuit de samedi à dimanche, à New-York, avec une droite fulgurante dès la première reprise.

Cette victoire expéditive, la 41e de sa carrière et la 40e avant la limite, est venue rappeler qu’il était sans doute le meilleur poids lourd en activité. Elle permet aussi au champion WBC de faire taire les critiques, après le nul face au Britannique Tyson Fury, en décembre dernier, qui avait écorné sa réputation.

«Tout ce qu’on s’est dit durant les semaines qui ont précédé ce combat est sorti. Il y avait beaucoup d’animosité et de haine entre nous», a déclaré Wilder, qui avait fait polémique avant le combat puisqu’il avait déclaré espérer la mort de son adversaire avec qui il a un contentieux depuis 2017.

Mais l’Américain, qui a conservé son titre pour la neuvième fois, comme des légendes de la catégorie-reine avant lui, Joe Frazier, Mohamed Ali, Mike Tyson et Lennox Lewis, a voulu enterrer la hache de guerre et tourné la page. «C’est la beauté de la boxe. Je lui ai dit (après le combat) que je le respectais. On a réglé nos comptes sur le ring et maintenant on peut passer à autre chose», a-t-il ajouté.

Et la suite promet d’être chargé entre un second combat contre Fury (27 victoires, 1 nul) et le duel très attendu face au Britannique Anthony Joshua (22 victoires en autant de combats), qui détient les titres WBA et IBF. «Il va y avoir un deuxième combat contre Fury, a-t-il assuré. De même, le combat que tout le monde attend contre Joshua va avoir lieu, les discussions sont en cours, aucune porte n’est fermée. (…) Ces grands combats vont avoir lieu. Il faut qu’on se retrouve sur un ring pour aplanir nos différends et on verra ce qui se passera.»

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles