Finales NBA : dos au mur, Golden State doit trouver des solutions avant le match 6 contre Toronto

Les coéquipiers de Steph Curry sont sous pression.[SUSA/ Icon Sport]

Le champion titube. Vainqueur in-extremis lundi à Toronto (106-105), Golden State n’est pas passé loin de la perte de sa couronne.

Les doubles tenants du titre NBA sont dans l’obligation de s’imposer dans la nuit de jeudi à vendredi pour rester dans la course d’un troisième titre consécutif, leur quatrième depuis 2015.

Seulement, pour garder espoir, ils ont perdu gros : lors du match 5, Kevin Durant, à peine revenu d’une absence d’un mois à cause d’une déchirure à un mollet, s’est blessé au tendon d’Achille droit. Et son retour n’est pas pour aujourd’hui. Une mauvaise nouvelle pour les Warriors. D’autant que lors des douze minutes passées sur le parquet des Raptors, Durant (11 points) a rappelé à ses coéquipiers tout ce qui allait leur manquer.

Un miracle à l'Oracle ?

Reste désormais à savoir si les hommes de Steve Kerr, abattus après la blessure du MVP 2015, auront la force et la fraîcheur au terme d’une saison éprouvante (103 matchs) pour revenir à égalité et s’offrir un septième et dernier match, dimanche à Toronto ?

«Cela va être dur de digérer tout ce qui s’est passé, avec la blessure de Kevin, on est passé par tous les états, mais on atteint notre premier objectif qui était de gagner ce match pour rester en vie, a souligné Steph Curry. Le gros avantage, c’est qu’on va rejouer à l’Oracle Arena où on va recevoir le soutien de nos fans. A nous d’avoir la volonté de nous battre pendant 48 minutes pour garder espoir.»

Face à des Canadiens en pleine confiance, malgré leur défaite lundi chez eux, les Californiens, qui doivent faire face aux blessures depuis le début de ces finales, ont aussi un autre problème à régler : le manque de profondeur de banc. Beaucoup de problèmes à corriger en si peu de temps. En seront-ils capables ?

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles