Plus d’un million de maillots des Bleus vendus, Mbappé largement en tête des ventes

Kylian Mbappé vend cinq fois plus de maillots qu’Antoine Griezmann. Kylian Mbappé vend cinq fois plus de maillots qu’Antoine Griezmann.[Manuel Blondeau/Icon Sport]

C’est l’effet deux étoiles. Mais pas seulement. Entre janvier 2018 et le premier semestre 2019, le maillot de l’équipe de France s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires, selon le journal l’Equipe.

Un chiffre record. Et il est évidemment en grande partie dû à la victoire des Bleus en Coupe du monde, il y a bientôt un an en Russie, même s’il concerne les tuniques une et deux étoiles. La proportion de vente entre les deux maillots, bien que difficile à établir, serait de l’ordre de 60% pour le maillot brodé avec un étoile et 40% dans sa version deux étoiles. Ce ratio peut s’expliquer par les problèmes rencontrés par Nike dans l’approvisionnement des nouveaux maillots des champions du monde.

Chez les joueurs, celui floqué du numéro 10 de Kylian Mbappé est le plus vendu. L’attaquant du PSG, qui ne se cesse de voir sa popularité grandir à travers le monde, devance très largement Antoine Griezmann, Paul Pogba et N’Golo Kanté. Il se vendrait en effet cinq fois plus de maillot des Bleus au nom du prodige de Bondy que du futur joueur du FC Barcelone. L’écart est encore plus conséquent entre lui et Pogba avec sept à huit fois plus de tuniques écoulées.

Mbappé devant Neymar

Mais il n’y a pas qu’en équipe de France, où Kylian Mbappé cartonne. Au PSG aussi, il est devenu le joueur le plus attractif devant Neymar. Lors de sa première saison à Paris, le Brésilien représentait pas moins de 30% des ventes de maillots du club vendus à près de 900 000 exemplaires. Mais le rapport de force a fait plus que s’équilibrer la saison dernière. Mbappé, qui a opté pour le numéro 7 après le numéro 29, serait passé devant son coéquipier, assure l’Equipe, en raison notamment des blessures à répétition et des ennuis extra-sportifs de la star brésilienne, mais aussi des performances de l’ancien monégasque. Et le phénomène pourrait s’accroitre, surtout si le Brésilien venait à quitter la capitale cet été.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles