Mondial de basket 2019 en Chine : les 5 joueurs à suivre

Giannis Antetokounmpo sera présent au mondial sous le maillot grec. [GREGORY SHAMUS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Le mondial de basket se déroule cette année en Chine (31 août-15 septembre). Si beaucoup de stars de la NBA ont choisi de ne pas venir afin de se concentrer sur leur prochaine saison, d’autres seront, elles, bien présentes.

Giannis Antetokounmpo

Tout simplement le meilleur joueur du monde cette année. A seulement 24 ans, le Grec a marché sur l'eau cette saison en NBA au point d'avoir logiquement été élu MVP 2019. Le «Greek Freak» a emmené les Bucks à la première place de la saison régulière avant de chuter en finale de conférence face aux futurs champions, les Raptors de Toronto. 

Giannis ne sera pas aussi bien entouré en équipe nationale, où il retrouvera ses deux frères, mais nul doute qu'il terrorisera quand même les défenses adverses. Antetokounmpo possède déjà une expérience sur la scène internationale car il avait participé à l'édition 2014 du mondial. 

Rudy Gobert

Non, ce n'est pas du chauvinisme. Le Français est tout simplement l'un des meilleurs joueurs de la NBA, où il vient d'être élu défenseur de l'année pour la deuxième année consécutive. Et il a également progressé sur le plan offensif.

L'intérieur peut compter sur un groupe France de qualité, rompu aux joutes internationales. Dans un style différent du Serbe Nikola Jokic, Rudy Gobert est l'un des intérieurs les plus dominants de la compétition. Au point de mener la France vers un premier sacre mondial ? Il paraît qu'impossible n'est pas français... 

Nikola Jokic

Il ne cesse de progresser. Encore jeune (24 ans), le Serbe ne cesse de surprendre depuis son arrivée en NBA. Pour sa quatrième année chez les Nuggets, il a emmené son équipe à la deuxième place de la très relevée conférence Ouest. 

Le pivot de Denver ne sera pas le seul joueur «made in NBA» de la formation serbe. Bogdan Bogdanovic et Nemanja Bjelica, qui évoluent chez les Kings, ainsi que Boban Marjanovic (Dallas Mavericks) font également partie de la sélection, tout comme l'ancien meneur des Sixers Milos Teodosic. 

Deuxième du dernier mondial, la Serbie est une sérieuse prétendante pour le titre. 

Kemba Walker

Malgré une avalanche d'absences (James Harden, Anthony Davis, Damian Lillard...), Team USA reste tout de même l'épouvantail de la compétition. Pour sa première sur le banc américain, Gregg Popovich doit composer avec un groupe jeune qui n'a quasiment aucune expérience internationale.

Kemba Walker sera la tête d'affiche de cette sélection. Plus âgé (29 ans) que d'autres coéquipiers qui auraient pu assumer le rôle de leader, comme Donovan Mitchell (22 ans) ou Jayson Tatum (21 ans), le triple All Star aura la mission de remporter une troisième couronne mondiale de suite. 

Karl-Anthony Towns

Et dire que la République dominicaine aurait pu avoir un secteur intérieur redoutable. Hélas, Al Horford a déclaré forfait pour se concentrer sur sa nouvelle équipe, les Sixers de Philadelphie. Du coup, Karl-Anthony Towns sera seul à régner dans la raquette. 

L'intérieur des Wolves sort d'une saison décevante sur le plan collectif mais a sorti la meilleure année de sa carrière sur le plan individuel (24,4 points en moyenne, 12,4 rebonds et 1,6 contres). Cependant, l'effectif dominicain semble trop juste pour importuner les grosses cylindrées du tournoi. 

En Bonus : le coach Nick Nurse

Champion NBA avec les Raptors, le coach américain est également à la tête du Canada. Si l'équipe canadienne ne pourra pas compter sur Andrew Wiggins ou Tristan Thompson, elle accueillera une flopée de talents NBA. 

Seulement, ces joueurs prometteurs sont encore très jeunes. Si Jamal Murray (Denver) sort d'une grosse saison, Shai Gilgeous-Alexander n'a qu'une saison dans la Grande ligue et R.J Barrett n'a pas encore commencé sa saison rookie avec les Knicks. En tout cas, l'expérience sera bonne à prendre et le futur s'annonce radieux pour le Canada. 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles