Le PSG se reprend contre Toulouse (4-0), mais perd Cavani et Mbappé

Touché derrière la cuisse gauche, Kylian Mbappé a été contraint de céder sa place tout comme Edinson Cavani. Touché derrière la cuisse gauche, Kylian Mbappé a été contraint de céder sa place tout comme Edinson Cavani.[Pascal Della Zuana/Icon Sport]

Très attendu après le revers concédé la semaine passée à Rennes (2-1), le PSG s’est repris, ce dimanche, lors de la venue de Toulouse grâce notamment à un doublé d’Eric Maxim Choupo-Moting (4-0). Un succès entaché par les blessures d’Edinson Cavani, Abdou Diallo et Kylian Mbappé.

Le club de la capitale a retrouvé le goût de la victoire sur sa pelouse du Parc des Princes, mais il a peut-être perdu gros avec les sorties sur pépins physiques de trois joueurs importants, dont son duo d’attaquants. L’Uruguayen est le premier à avoir rejoint les vestiaires prématurément. Après une frappe anodine du pied gauche, alors qu’il avait été signalé en position d’hors-jeu, il a senti une gêne au niveau des adducteurs et a été contraint de laisser sa place à Eric Maxim Choupo-Moting, buteur décisif d'un soir.

A cinq minutes de la pause, c’est Diallo, titulaire en défense centrale au côté de Marquinhos, qui a demandé à sortir et a été remplacé par Thiago Silva, qui avait entamé la rencontre sur le banc des remplaçants. Mais a priori rien de très grave pour le jeune défenseur tricolore.

Au contraire de Kylian Mbappé. L’attaquant français, encore une fois très remuant mais en manque de réussite, s’est blessé derrière la cuisse gauche lors d’une de ses accélérations foudroyantes au milieu de la seconde période et pourrait être absent plusieurs semaines. «Ces blessures gâchent un peu la fête», a regretté à l'issue de la rencontre Idrissa Gueye, aligné d'entrée dans l'entrejeu pour son premier match sous ses nouvelles couleurs.

Devant cet hécatombe, Paris s’en est remis à Choupo-Moting pour venir à bout du TFC et retrouvé le chemin du succès. Alors que les hommes de Tuchel se sont heurtés au bloc toulousain tout au long de la première période, sans trouver la solution, l’attaquant camerounais a débloqué la situation au retour des vestiaires sur un exploit individuel avec l’aide du poteau (50e). Le n°17 parisien s'est même offert un doublé et a aggravé le score sur un service de Juan Bernat (75e), alors que le champion de France avait déjà fait le break sur un but contre son camp de Mathieu Gonçalves  (55e) et que Marquinhos a dignement fêté sa 250e apparition sous le maillot du PSG avec un but de la tête plein d’autorité (83e).

Souvent critiqué pour sa faiblesse technique et son manque d’efficacité dans le dernier geste, Choupo-Moting a prouvé à son entraîneur, qui va devoir composer avec une infirmerie pleine à craquer, qu’il pouvait être une sérieuse alternative sur le front de l’attaque et pourrait prétendre à une place de titulaire, vendredi, à Metz si les blessures de Cavani et Mabppé sont confirmées. A moins que Neymar, toujours absent et épargné cette fois par les supporters, ne fasse son retour. A condition que son avenir soit réglé d’ici là…

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles