L'iPhone 5 est promis au succès sans représenter une réelle avancée

Des clients inspectent le nouvel iPhone 5, le 21 septembre 2012 dans une boutique Apple à Hong Kong [Philippe Lopez / AFP] Des clients inspectent le nouvel iPhone 5, le 21 septembre 2012 dans une boutique Apple à Hong Kong [Philippe Lopez / AFP]

L'iPhone 5 est bien parti pour enregistrer des ventes record, mais l'emblématique smartphone d'Apple fait face à une concurrence de plus en plus rude, d'autres fabricants se montrant parfois même plus audacieux que le groupe à la pomme.

Le nouvel iPhone, en magasins vendredi dans neuf pays dont la France et les Etats-Unis, est plus léger que son prédécesseur, plus fin, plus puissant, et doté d'une batterie plus résistante et d'un écran plus grand.

Mais pour certains analystes, Apple devient victime de son succès et limite les changements majeurs risquant de déplaire à ses fidèles fans.

Il n'est qu'à voir les critiques suscitées par le changement de format du connecteur permettant de brancher l'appareil à un ordinateur, un chargeur ou un haut-parleur.

"Apple est coincé avec un problème typique quand on crée une plateforme technologique populaire", explique Rob Enderle, un expert du secteur: "On ne veut pas la changer trop, parce que les utilisateurs risquent d'aller voir ailleurs".

Pour lui, Apple a été "dépassé" en termes de logiciel mobile par le nouveau système d'exploitation de Microsoft, et en termes de matériel par des rivaux comme le sud-coréen Samsung, qui proposent des écrans plus grands et de meilleure définition.

"Ceux qui repoussent les limites technologiques aujourd'hui sont Samsung, (le finlandais) Nokia, et même (le taiwanais) HTC", estime l'analyste, citant des fabricants ayant présenté récemment de nouveaux modèles.

En outre, l'iPhone reste "le smartphone le plus élégant" sur le marché, mais n'en vise que certains segments, un peu "comme si General Motors disait que toutes ses voitures doivent être des Cadillac", relève-t-il. Samsung au contraire a une large gamme, allant de l'entrée au haut de gamme.

L'iPhone 5 est d'ores et déjà considéré comme un succès par les analystes, qui estiment que 10 millions d'exemplaires pourraient être vendus dès les tout premiers jours. Apple lui même a fait état lundi de plus de 2 millions de précommandes rien que sur les premières 24 heures.

Amélioré mais pas renversant

Mais le marché est plus concurrentiel qu'il y a encore quelques années, quand le tout premier iPhone l'avait vraiment révolutionné.

Apple bénéficie d'une grande loyauté de ses clients, qui se précipitent toujours pour acheter ses appareils. Mais il a du mal à tenir le rythme face à Android, le système d'exploitation de Google.

L'iPhone pesait ainsi seulement 16,9% du marché mondial des smartphones au deuxième trimestre, contre 68% pour les appareils opérant sous Android, emmenés par Samsung, selon des données du cabinet de recherche IDC.

"L'échec d'Apple à continuer à apporter de nouvelles innovations sur le marché permet à ses concurrents de le rattraper et de menacer sa plateforme iOS", juge Tony Costa, analyste chez Forrester.

Il relève que "pour la deuxième année d'affilée, Apple a présenté un iPhone fortement amélioré, mais pas renversant".

Apple "suit juste la tendance" dans beaucoup de domaines, reconnaît aussi Ramon Llama, un analyste d'IDC, qui note toutefois qu'Apple "est très bon pour prendre un élément et le vendre en l'enveloppant tellement bien, avec tellement de battage, qu'on a l'impression que c'est lui qui l'a inventé".

Pour lui, "Apple est toujours le champion en titre", notamment parce qu'il maintient ses clients dans un large "écosystème", incluant son magasin d'applications (appstore) et sa boutique en ligne iTunes.

"Aujourd'hui, iOS et Apple semblent invincibles. Mais tous les empires finissent par s'écrouler, et à moins qu'Apple ne muscle son jeu en termes d'innovations, l'empire d'iOS est peut-être en train d'approcher de son apogée", prévient Tony Costa.

Vous aimerez aussi

Conso Les 12 meilleurs smartphones de 2018
Black Friday Black Friday : 5 bons plans high-tech à surveiller
Technologies Google vous aide à détecter quel restaurant vous a rendu malade

Ailleurs sur le web

Derniers articles