Damien Lauretta : "Martina m’a toujours soutenu"

[Disney]

Rien ne pouvait le préparer à une telle aventure. A 22 ans, Damien Lauretta joue un des nouveaux personnages de la saison 3 de Violetta. Le jeune homme, qui ne parlait pas un mot d’Espagnol avant cela, vit une expérience particulièrement intense, mais riche en belles rencontres.

 

Quel sera votre rôle dans la saison 3 de Violetta ?

Je joue le personnage de Clément, le fils d’un homme d’affaires qui rêve de chanter et de danser. Dans le secret de son père, il va changer d’identité et se faire appeler Alex. Le père conduit tous les matins son fils Clément dans une école qu’il pense être "normale", alors qu’en fait Alex a décidé de rejoindre l’école de musique de Violetta. Personne ne sait vraiment qui il est. Il passe son temps à mentir et accumule les mensonges… jusqu’à ce qu’il soit découvert.

 

Comment s’est passée votre arrivée au sein de l’équipe ?

Après 6 mois de casting, j’ai eu deux semaines pour faire mes valises et quitter la France. Je suis arrivé en Argentine en ne sachant pas parler l’Espagnol. J’avais quelques à priori, mais au final, tout s’est très bien passé. Ils m’ont accueilli à bras ouverts. Au début, je ne parlais pas un mot de la langue. Et c’était très drôle car on parlait en langage des signes. J’essayais de me faire comprendre comme je pouvais. Ils ont été formidables, et ce n’est pas la première qu’ils accueillent quelqu’un qui ne parle pas un mot d’Espagnol. Que ce soit la production, les comédiens,… tout le monde a été très chaleureux avec moi.

 

Cela vous a demandé un gros travail d’adaptation…

Tout le monde m’a aidé et a fait son possible pour que j’apprenne le plus vite possible l’Espagnol parce que j’ai un rôle important dans cette saison 3. Mais je devais travailler entre temps. J’arrivais sur le plateau de tournage en ayant appris par cœur mon texte phonétiquement. C’est vrai que cela a été très compliqué au début car la barrière de la langue a été difficile à appréhender. Les techniciens te parlent en espagnol, le rythme de travail est démentiel. J’étais là, j’essayais de ne pas trop me mettre la pression, mais c’est compliqué quand il y a 50 personnes qui vous attendent. C’était très intense.

 

Vous vous entendez bien avec Martina Stoessel ?

Elle fait partie des belles rencontres que j’ai fait ici. Elle a 17 ans et elle est une star mondiale. Martina m’a toujours soutenu. Quand je ne comprends pas quelque chose, elle prend le temps de m’expliquer. Elle avait l’habitude de changer un peu le texte, d’improviser, et je lui ai demandé de respecter les dialogues car sinon, j’étais perdu. Elle a été vraiment cool avec moi. Et comme on a passé beaucoup de temps ensemble sur le plateau, forcément, on s’est rapproché dans la vraie vie, et elle est devenue une amie.

 

Qu’est-ce que cela fait de participer à une série suivie par des millions de fans à travers le monde ?

Je dois l’avouer, au début, je ne connaissais pas Violetta. Je me suis présenté au casting avec une barbe de dix jours. Je ne m’étais pas renseigné  sur le phénomène autour de la série. Maintenant que j’y suis, je me rends compte de son impact car on est interpellé dans la rue, on a des gardes du corps avec nous tous le temps, etc… cela m’a surpris.

 

Sur Facebook, vous avez fait part de votre déception de ne pas pouvoir doubler votre voix dans la version française. Cela vous tenait particulièrement à cœur ?

Oui, cela me tenait très à cœur. Il était impensable pour moi de ne pas doubler mon personnage dans ma langue maternelle. Cela me paraissait essentiel et cohérent. Le problème, c’est que nous n’avons pas le temps de le faire, car nous tournons en même temps que la série est diffusée. Les délais sont trop courts. Je suis chanteur, et quand j’entends la voix de quelqu’un d’autre dans la version française, c’est étrange. Mais il est impossible de faire autrement. C’est décevant, mais c’est la vie.

 

Quel est votre avenir dans la série au-delà de la saison 3 ?

Déjà, je ne sais pas s’il y aura une saison 4. Nous recevons les textes, et nous ne sommes pas trop au courant de la suite des événements. Je vais déjà me concentrer sur cette saison 3. Cela aura été mon Everest à moi. Et puis on verra par la suite ce qui se passe. Notamment au niveau de la tournée. Je vis un grand moment, et j’essaie de me concentrer là-dessus.

 

Vos futurs projets ?

Avant de venir ici, je vivais dans une chambre de bonne à Paris. Et comme je n’avais aucun projet, j’ai composé énormément de chansons que j’ai moi-même arrangées. Peut-être verrons-t-elles le jour. Mon rêve serait de faire un album et d’avoir un public en rapport avec mon univers musical. Et en même temps, je n’ai pas envie de lâcher la comédie. J’y ai pris goût. Le destin m’a conduit vers cela, et maintenant j’aimerais – pourquoi pas, on peut toujours rêver – faire un film, un long métrage. J’espère ne pas avoir fait tout cela pour rien et qu’il y aura des gens qui croient en moi.

 

Violetta, saison 3, Disney Channel, 18h30.

 

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles