Papillomavirus : vers une vaccination universelle ?

Par
Mis à jour le Publié le

Les académies de médecine, de chirurgie, ou encore de pharmacie, ainsi que les syndicats professionnels et différentes institutions (Ligue contre le cancer, agence de l'OMS pour le cancer...) lancent un appel aux pouvoirs publics.

Ils réclament une vaccination contre le papillomavirus, universelle, gratuite ou remboursée pour les jeunes filles mais aussi pour les jeunes garçons. Contrairement aux idées reçues, ce ne sont pas que les jeunes filles qui sont susceptibles d'être infectées par le papillomavirus.

Un tiers des cancers liés à ces virus touchent des hommes. Actuellement la vaccination est recommandée et remboursée pour trois catégories de personnes :

- les jeunes filles de 11 ans à 14 ans avec un rattrapage possible jusqu'à 19 ans,

- les hommes ayant des relations sexuelles avec d'autres hommes jusqu'à 26 ans

- ainsi que les patients immunodéprimés.

Mais malgré cette politique de prévention, seule 20% des jeunes filles sont protégées par le vaccin. 

En France, plus de 6.300 cancers sont liés à ces virus chaque année, du col de l'utérus, du vagin, de l'anus mais aussi du pénis. La Haute Autorité de santé devrait s'exprimer sur l'extension de la vaccination aux garçons dans les prochains mois.

À suivre aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles