Chine : du hip-hop pour être moins introverti

Par
Mis à jour le Publié le

Dans un pays où la compétition scolaire est rude, les petits Chinois ont souvent droit à de nombreux cours privés. Certains parents leur choisissent une activité presque subversive : la danse hip-hop.

"Je veux que mon fils soit plus extraverti. De nos jours, les enfants manquent d'audace", explique Liu Li, papa d'un garçon de quatre ans un peu timide.

Hip-hop et breakdance ont commencé à apparaître en Chine dans les années 2000. Mais ces danses ne bénéficient d'une exposition à grande échelle que depuis récemment. Pour certains parents, ce style de danse est un remède à l'introversion. D'autres aiment cette forme d'expression artistique alternative, qui s'affranchit des normes sociales traditionnelles.

Le hip-hop, s'il gagne en popularité, ne s'est cependant pas imposé dans la rue et reste souvent cantonné en intérieur, à la différence d'autres formes de danse, plus traditionnelles, omniprésentes dans l'espace public. La Chine compte environ 5.000 studios de hip-hop, selon l'association nationale de danse, qui a lancé des tests de niveau pour la discipline.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles